Crise sociopolitique : le M5-RFP déclenche la désobéissance civile du Mali

Le Mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a tenu son grand meeting populaire ce vendredi 10 juillet 2020. La désobéissance civile a été déclenchée par les leaders du mouvement.

La primature, l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (ORTM) et l’Assemblée nationale du Mali ont été occupés par les manifestants du M5-RFP, à l’appel de leurs leaders. Selon Issa Kaou Djim, porte-parole de l’imam Dicko, autorité morale du M5-RFP, durant toute la durée de cette désobéissance civile, tous les véhicules en provenance de Kati vers Bamako seront bloqués. Toutes les principales voies, les ronds-points, etc., ont été occupés ce vendredi par les manifestants du M5-RFP. Certains ont également occupé les ponts de Bamako.

Toutefois, Madame Sy Kadiatou Sow ainsi que Issa Kaou Djim ont appelé à une manifestation pacifique.

Puisque IBK a refusé d’écouter son peuple, dit Kaou Djim, « Le peuple lui imposera ce qu’il veut aujourd’hui ». Selon Jeanmille Bittar, président du parti politique MC-ATT, il est temps que le pouvoir revienne au peuple. A ses dires, le Mali souffre de plusieurs maux auxquels le président actuel n’arrive pas à trouver une solution convenable.

Les leaders du mouvement ont invité à épargner les secteurs privés, notamment les banques, les services de santé, etc. ; de cette désobéissance civile qui ne prendra fin que lorsque le président Ibrahim Boubacar Kéita démissionnera.

Notons que des manifestations ont eu lieu également à Mopti ainsi qu’à Sikasso, des régions du Mali, ce vendredi 10 juillet 2020.

Togola

Source: fasomali

Vous allez aimer lire ces articles

Attaque terroriste à Kimparana : Les autorités rassurent la population

Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma

La feuille de route d’Al-Qaïda pour s’établir dans l’Azawad

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct