DÉPLACEMENT FORCÉ DES HABITANTS DE AGUELHOK : LA MINUSMA RÉFUTE TOUTE RESPONSABILITÉ

Les hostilités contre la Minusma à  Aguelhok  prennent  une proportion qui inquiète la mission onusienne  au point qu’elle a décidé d’ouvrir une enquête  pour établir les faits. Les casques bleus sont accusés  par certains  habitants de la localité   d’être à l’origine de certains cas d’exécutions contre des civils en avril  dernier   mais aussi  de destructions des  maisons   poussant les populations à  quitter Aguelhok.  Réfutant toutes ces allégations, la Minusma estime  que ce sont des individus mal intentionnés  qui  sont  en  œuvre  prétextant que la vie des populations est menacée du fait de la présence de son camp.’’ La MINUSMA a ouvert une enquête pour établir les faits au sujet des allégations de violations de droits de l’homme formulées contre ses troupes ’’, indique le (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU MERCREDI 09 JUIN 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : “On fait du militaire mais on ne fait pas de contre-terrorisme”, regrette Régis Le Sommier

Embargo terroriste sur le village de Dinangourou : « Plus les jours passent plus les stocks des habitants diminuent »

RÉUSSITE DE LA TRANSITION ET STABILISATION DU MALI : LES CHEFS DE LA MINUSMA ET DE L’UNION EUROPÉENNE   EN DISCUSSION  

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct