Malijet.co

Des djihadistes tuent 29 soldats maliens

Des militants islamistes ont attaqué un poste militaire dans le nord du pays, tuant 29 soldats et en blessant cinq autres, ont déclaré jeudi les autorités.

C’est la dernière de plusieurs attaques importantes contre l’armée par des militants islamistes liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique.

Depuis leur bastion au Mali, ils ont déstabilisé la région du Sahel, en particulier le Niger et le Burkina Faso.

C’est un énorme revers pour l’armée malienne.

Selon un communiqué officiel, les soldats ont été tués lorsque les djihadistes ont attaqué la base de Tarkint, au nord de Gao.

L’armée avait auparavant déclaré que seuls deux soldats étaient morts.

Ces attaques à grande échelle contre des cibles militaires ont augmenté ces derniers mois et provoquent beaucoup de colère dans le pays.

En janvier, 20 soldats ont été tués lorsque des militants islamistes à moto ont pris d’assaut un camp militaire dans la région centrale de Ségou.

La France a déclaré avoir tué des dizaines de djihadistes lors d’une opération le mois dernier mais tout porte à croire que cette crise sécuritaire dans la région du Sahel ne cesse de s’aggraver.

bbc

Vous allez aimer lire ces articles

Mali, une situation sécuritaire toujours instable

Mali – Mahmoud Dicko : « L’essentiel est que le dialogue avec les jihadistes se tienne »

Koulikoro : l’entreprise chargée de l’aménagement de la route Sirakorola-Tougouni attaqué

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct