Désobéissance civile : Le mot d’ordre largement suivi dans la ville de Bandiagara

Le mot d’ordre de la désobéissance civile décrété par les forces vives de la région de Bandiagara, composés des élus, des leaders communautaires et toute la société civile, a été largement suivi dans la capitale régionale, Bandiagara. Par contre, il n’est pas suivi à Bankass et à Koro (probablement par manque d’informations selon des sources locales).

Suite à l’attaque contre les forains du village de Songho, la forces vives de la région de Bandiagara avaient décrété une désobéissance civile à partir d’hier , lundi. « Nous, forces vives de la région de Bandiagara , composés des élus, des leaders communautaire et toute la société civile, vu les différentes rencontres tenues et les missions effectuées auprès des plus hautes autorités du Mali pour demander la sécurisation des personnes et de leurs biens, sommes au regret de vous annoncer qu’à partir du lundi 06 décembre 2021 jusqu’à nouvelle ordre de la désobéissance civile conformément à l’article 121 de la constitution du 25 février 1992 », a précisé le communiqué.

Très en colère, ces forces vives de la nation demandent la fermeture des services étatiques et non étatiques exceptés les centres de santé, le commerce et le transport jusqu’à la levée du présent communiqué.

Il faut rappeler que 33 personnes ont été tuées, le vendredi dernier, par les forces terroristes entre Songho et Bandiagara. Les populations des localités du pays dogon réclament, depuis des années, la sécurisation de l’axe-Sevaré-Bandiagara-Bankass-Koro. Avant le carnage de Songho, une attaque terroriste a fait 4 morts dans la ville de Bandiagara. Près d’une centaine de personnes enlevées entre Bandiagara et Bankass sont toujours en détention.

Le mot d’ordre suivi à Bandiagara

Le mot d’ordre de la désobéissance civile décrété par les forces vives de la région de Bandiagara, composés des élus, des leaders communautaires et toute la société civile, a été largement suivi dans la capitale régionale, Bandiagara. « Ici à Bandiagara, le mot d’ordre a été largement suivi. Les services étatiques et non étatiques sont fermés exceptés les centres de santé et le commerce », nous a confié une source locale à Bandiagara.

Par contre, à Bankass et Koro, deux cercles de Bandiagara, le mot d’ordre n’a pas été suivi. « Bankass n’a aps suivi le mot d’ordre de la désobéissance civile. Le message n’a pas certainement passé », laisse entendre un habitant de Bankass. A Koro aussi, c’est le cas. Le mot d’ordre n’a pas été suivi selon des sources locales.

B. G

Source: Le Pays

Vous allez aimer lire ces articles

Communiqué du Gouvernement du Mali relatif à la tentative d’atteinte à la surêté de l’État dans la nuit du 11 au 12 mai 2022. La situation est sous contrôle et l’enquête est en cours. Abdoulaye Diop

Opération KELETIGUI 1 : Les FAMAS neutralisent 12 terroristes à Banamba

En quittant le G5 Sahel, le Mali renforce son isolement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct