Double attaque meurtrière du 30 septembre à Boulkessi et Mondoro Le GSIM revendique la mort de 85 soldats

Le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par Iyad Ag Ghaly a revendiqué la double attaque meurtrière de Boulkessi et Mondoro. La coalition terroriste du Sahel déclare dans son communiqué avoir tué 85 militaires (très loin du bilan officiel qui est de 40 morts) et fait prisonniers beaucoup d’autres,  dont le Commandant du camp de Boulkessi.

 

Si ce bilan se vérifie, ce sera sans doute l’attaque la plus meurtrière, depuis celle d’Aguelhok en janvier 2012 où plus d’une centaine de militaires avaient été froidement exécutés.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Otages maliens : De plus en plus ciblés

Mopti : 30 personnes tuées dans des attaques de quatre villages dogons dans le cercle de Bankass

Réaction de Mamoud Dicko après le rassemblement du 19 juin “Être Imam, c’est d’être sage dans la prise de décision. Nous n’allons jamais accepter de revivre l’horreur de 91. Le vendredi était une journée de deuil pour nos soldats décédés, nous ne pouvions augmenter le nombre de nos morts”

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct