Malijet.co

En un mot : La colère populaire

“Quand le peuple se sent délaissé, il cherche à se rendre justice”. Ces propos de Nelson Mandela collent à merveille à la situation actuelle de notre pays. Dimanche à Fana, les populations sont descendues dans les rues pour réclamer la sécurité. Hier, mardi, celles de Sadiola sont sorties pour réclamer de l’eau.

Au même moment à Bougouni, les ressortissants de huit localités battaient le pavé pour l’opérationnalisation de leurs régions, dont la loi de création remonte à 2012. A Mopti, la découverte du corps sans vie d’une femme mariée a suscité un grand émoi.

Toutes ces manifestations dénotent de la crise de confiance qui s’est installée entre les dirigeants et les populations. On ne peut pas oublier les multiples mouvements de grève annoncés dont celle des magistrats. Les juges réclament plus de sécurité après l’enlèvement d’un des leurs.

On le voit, l’Etat est accusé de laxisme, voire de mauvaise foi. Comme pour dire que la gouvernance est la chose la moins partagée de nos jours.

DAK

Source: L’ indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali est “en train de renaître” selon le chef de la diplomatie française

En un mot: Au-delà d’un simple défilé

Répression policière de la caravane des jeunes de l’opposition : – Une dizaine de personnes placées en garde à vue – Des véhicules saccagés au QG de campagne de Soumaïla Cissé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct