Malijet.co

FAMa et Barkhane dans le Gourma et au Centre : Grande offensive contre les groupes armés terroristes

Plus de 100 personnes suspectées, appréhendées dans le marché à bétail de Konna, d’autres à Diabaly, une trentaine de jihadistes mise hors de combat par Barkhane, des assaillants calcinés à Dinangourou…, la grande offensive lancée contre les groupes armés terroristes dans la zone de Gourma et au centre enregistre des résultats probants.

Entre les 6 et 7 février dernier, les groupes armés terroristes ont passé un temps dur dans la zone de Gourma et au centre. De Diabaly, Konna, Dinangourou en passant par la zone des trois frontières, le gourma, l’arme fatale des Fama et Barkhane a sévi contre les groupes armés terroristes.

Dans un communiqué en date du 7 février, depuis son siège de N’Djamena, la force Barkhane a annoncé avoir mis hors de combat une trentaine de jihadistes dans la zone des trois frontières en coordination avec ses partenaires des forces armées maliennes, au cours de plusieurs opérations successives,

‘’Entre le 6 et le 7 février, la force Barkhane a conduit une opération d’opportunité à l’Ouest du Gourma ayant abouti à la neutralisation d’une vingtaine de terroristes ainsi qu’à la destruction de plusieurs véhicules’’, informe le communiqué, qui précise que  l’action s’est déroulée dans une zone où sévit la katiba du Gourma.

Pour ces opérations, selon le communiqué, Barkhane a mobilisé ses moyens aériens sur très court préavis, démontrant la capacité de la force à agir vite et loin de ses emprises. Un drone Reaper, une patrouille de Mirage 2000 ainsi qu’un hélicoptère Tigre et un Cougar ont participé à deux frappes ciblées sur une zone où des combattants terroristes avaient été repérés.

La force Barkhane a poursuivi son action dans le Liptako. Des opérations conduites par les commandos de Barkhane ont ainsi permis la mise hors de combat d’une dizaine de terroristes lors de deux actions distinctes, dans des zones où l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) est actif.

Plusieurs assaillants calcinés

Dans le centre, le poste des FAMa à Dinangourou a fait l’objet d’une attaque des groupes armés terroristes, le jeudi 06 février, tôt le matin. Selon des sources sécuritaires, au cours de cette attaque, six éléments des Fama ont été blessés et deux engins brûlés. Par contre, l’ennemi a essuyé une défaite cuisante, car plusieurs assaillants ont été calcinés et une vingtaine de motos brûlées.

Le même jour, à Konna, toujours dans la région de Mopti, ce sont plus de 100 personnes suspectées d’avoir des liens avec le groupe terroriste Etat islamique au grand Sahara (EIGS) qui ont été arrêtés dans le marché à bétail par les Fama.

Le 7 février, une patrouille de sécurisation des populations a appréhendé 16 suspects à Massabougou, une localité située dans le secteur de Diabaly, dans la région de Ségou.

Ousmane MORBA

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

Urgent: 2 gendarmes tués dans une attaque à Dougabougou (Niono)

Ouverture de dialogue avec les djihadistes : IBK et la realpolitik

Nouvelle attaque contre Ogassagou avec plus d’une vingtaine de morts : De nombreuses interrogations sur la présence des forces étrangères sur notre territoire

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct