Malijet.co

Insécurité à GAO : La complicité au sein de la population dénoncée par le Premier ministre

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga s’est rendu à Gao, le dimanche 2 décembre 2018. Le chef de l’exécutif a dénoncé le manque de collaboration des populations avec les forces de l’ordre et de sécurité des populations de Gao.

Cette visite de 24 h du Premier ministre dans la Cité des Askia visait à apporter le soutien du gouvernement du Mali et à rassurer les populations de la Région.

Accompagné du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, et celui de l’Administration Territoriale Mohamed Ag Erlaf, le chef de l’exécutif a rencontré les chefs traditionnels, des représentants de la société civile, des femmes et de la jeunesse, lors de la conférence des cadres qu’il a animée.

Il a annoncé le déploiement de 300 agents des forces de sécurité dans la ville (150 policiers et 150 gardes nationaux) et l’ouverture très prochaine d’un deuxième commissariat de police dans la ville de Gao.

Le Premier ministre a exhorté les populations de Gao à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’insécurité en dénonçant les complicités au sein de la population  dans les attaques contre les forces de l’ordre et de sécurité et les civiles dans toute la région.

L’engagement des citoyens est essentiel dans la sécurisation d’une ville. Il est évident que quels que soient le nombre et l’équipement des forces de l’ordre, la sécurité ne pourra être assurée dans une ville sans la collaboration entre les populations et les forces de l’ordre et de sécurité.

Visiblement, c’est la complicité entre certaines personnes et les fauteurs de trouble que Soumeylou Boubèye Maïga a dénoncée dans la région de Gao où l’insécurité est grandissante.

Il y a dix jours, un opérateur économique et ses deux gardes du corps ont été abattus dans la ville de Gao, en pleine journée. L’Etat a beau mettre les moyens, la Cité des Askia   ne sera jamais sécurisée sans une franche implication des populations locales.

Abdrahamane Diamouténé

Source: L indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

En un mot : Désamorcé difficilement

INCOHÉRENCE POLITIQUE: Mamadou Oumar Sidibé Et Son PRVM Se Ridiculisent

Célébration de Maouloud : Après avoir obtenu 140 hectares à Fian, Haïdara renonce aux 150 hectares promis par IBK

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct