Malijet.co

Insécurité au Mali : Plus de 700 morts enregistrés en 2017

Selon un communiqué rendu public par le Parena (parti d’opposition de l’ex-chef de la diplomatie malienne)  l’année 2017 aura été la plus meurtrière depuis l’accession du président Ibrahim Boubacar Keïta à la magistrature suprême le 4 septembre 2013.

“En effet, au moins 716 personnes ont perdu la vie au Mali entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017”, indique, dans un communiqué, le parti de l’opposant malien Tiébilé Dramé.

Au nombre des victimes, précise le Parena, figurent 292 militaires maliens et étrangers : 245 membres des FAMAS (forces maliennes), 45 soldats de l’ONU et deux éléments de la Force Barkhane.

De septembre 2013 à nos jours, au moins 2108 personnes ont trouvé la mort au cours de divers incidents armés. Au cours de la même période, au moins 1157 personnes ont été blessées, selon la même source.

Kibaru

Vous allez aimer lire ces articles

En voulant être directeur général de la BMS-SA : L’ex-DG de la BCI-Mali Sékou Barry dit “Monsieur 10%” poignarde dans le dos Babali Ba

Le chef spirituel des “pieds nus”, Cheick Khalil Kanouté lors de la conférence de sa confrérie à Kati : “Pour que nous soyons indépendants, il faut que nous réduisions à priori la place du bien matériel (argent) dans notre société…”

Présentation commentée du livre “rebellions au nord du mali des origines à nos jours” : Dr Choguel Maïga et Issiaka Singaré : “On n’achète pas la paix, on la requiert”

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct