Malijet.co

Insécurité dans le cercle de Bankass : Voici ce qui reste de Ganidah après le passage des forces du mal !

Des hommes armés non encore identifiés ont attaqué, le mardi dernier, le village de Ganidah dans le cercle de Bankass, commune de Sokoura. Même s’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, les dégâts matériels sont énormes.

Des greniers remplis de mil brûlés, des maisons détruites, des motos incendiées, une partie du Cscom brûlé, des animaux emportés… tel est le bilan de l’attaque du village Daffing de Ganidah. En effet, selon le conseiller municipal de la commune de Sokoura, Mamadou Barro, que nous avons contacté au téléphone, le village a été attaqué le mardi 4 février vers 3 heures du matin. Même s’il se réjouit parce qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, il déplore les dégâts matériels que cette attaque a causés. « Dieu merci, il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais les dégâts sont grands. Des greniers de mil ont été brûlés ainsi que des maisons et des motos. Certains de ces greniers incendiés étaient remplis de mil », nous confie notre interlocuteur, Mamadou Barro, d’une voix basse.

Selon Aly Oromo, un habitant de Ganidah, la désolation est grande. La terreur aussi. En plus des dégâts matériels, le passage de ces ‘’terroristes’’ a créé la psychose chez les populations. Pis, cette attaque a ouvert la porte à la famine et à la précarité. Il revient sur le bilan et donne plus de détails que l’élu communal : « Des greniers sont brûlés dont 5 remplis de mil. Des maisons brûlées. Dans certaines familles, aucune maison n’a échappé aux forces du mal : ils ont tout brûlé. Les propriétaires de ces maisons ont tout perdu : habits, argent, et tous les autres matériels qu’ils avaient dans leur maison. Les forces du mal ont aussi emporté beaucoup d’animaux (bœufs, moutons, chèvres et chevaux) dont on ignore le nombre pour le moment. Le Cscom a été aussi incendié en grande partie ».

La population de Ganidah est, selon M. Oromé, dans la terreur depuis cette attaque. Certains, surtout ceux qui ont tout perdu, sont dans le désespoir total. La famine les guette déjà.

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre le terrorisme : Barkhane met hors de combat une trentaine de djihadistes

Mali: huit soldats tués dans une attaque

Mali: Neuf militaires tués dans deux attaques dans le centre et le nord du pays

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct