Parties de Gao le 10 février, les Forces de Défense et de Sécurité Reconstituées (FDS-R) sont bien arrivées à Kidal hier jeudi, après 3 jours de voyage. Elles ont été accueillies à leur arrivée par les autorités de la ville. L’information a été confirmée par le ministre porte-parole du gouvernement, Yaya SANGARE qui indique que le Bataillon a été accueilli à son arrivée par le Gouverneur de région et installé dans le camp N°1 de la ville. Pour Yaya SANGARÉ, cette présence des FAMa est un pas important vers le retour définitif de la paix dans le Septentrion.

 

u nom des Nations unies, le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali (RSSG) et Chef de la MINUSMA, Mahammat Saleh  Annadif, dans un communiqué,  a exprimé sa satisfaction face à cette importante avancée : « je tiens à exprimer mon entière satisfaction aux mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger, et le gouvernement de la République du Mali pour cette avancée majeure ». Il a ajouté : « j’adresse également mes félicitations aux responsables de la MINUSMA qui n’ont ménagé aucun effort pour que ce redéploiement se déroule dans les meilleures conditions».

Pour M. ANNADIF, le chemin qui reste à parcourir est certes encore long et les défis nombreux, mais avec cette détermination et cette confiance qui se situent dans la dynamique insufflée par le Dialogue National Inclusif, le processus vers la paix connaîtra d’autres succès, et la MINUSMA y prendra toute sa part.

Pour les Nations unies, point de doute que l’arrivée des premières unités de l’armée reconstituée à Kidal constitue une avancée majeure dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Par ailleurs, les anciens FAMa réintégrés et les éléments du MOC nouvellement intégrés membres des mouvements de l’inclusivité ont rencontré ce matin les responsables des FAMa au camp de la Garde nationale pour réaffirmer leur décision irréversible d’un déploiement en dehors des régions de Tombouctou et Taoudeni. Une lettre officielle a été adressée au CEMGA qui est déjà informé de la situation. Le départ des 2 bataillons reconstitués Gao-Ménaka prévu ce matin a été finalement annulé.

INFO-MATIN