La Cédéao maintient ses sanctions malgré l’investiture du président de transition

Les voisins ouest-africains du Mali maintiennent les sanctions imposées à la suite du coup d’Etat militaire du 18 août, refusant de se contenter de l’investiture d’un président de transition le jour même et insistant sur la nomination urgente d’un Premier ministre civil.

Vous allez aimer lire ces articles

Au Mali, « la France doit se cantonner à un rôle d’appui

Zone de trois frontières : les opérations de la Force Barkhane se multiplient

Mali: L’opération Takuba, successeuse de Barkhane ? L’union fait la task force

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct