Malijet.co

La sécurité reste «préoccupante» au Mali

La situation sécuritaire malienne reste «préoccupante» en dépit des moyens déployés, estime l’ONU.

patrouille mixte nord mali moc rebelle combattant touareg cma mnla milice gatia armee soldat militaire fama kidal tombouctou gao

La sécurité au Mali «reste préoccupante», a déclaré samedi à Bamako le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU. «La situation sécuritaire reste globalement préoccupante. Nous sommes beaucoup trop fréquemment attaqués par les groupes armés», a affirmé Hervé Ladsous lors d’une conférence de presse.

Déployée depuis juillet 2013, la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) est la force de maintien de la paix onusienne la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995, avec plus de 70 Casques bleus tués en opération.

«Le processus (de paix) est loin d’être achevé», malgré l’accord de mai-juin 2015 entre Bamako et les groupes qui le soutiennent et l’ex-rébellion à dominante touareg dans le nord du pays, a poursuivi Hervé Ladsous.

Régulièrement visées

Arrivé vendredi soir à Bamako, Hervé Ladsous s’exprimait après un entretien avec le président malien Ibrahim Boubacar Keita, à quelques jours de la fin de ses fonctions. Il doit être remplacé en avril par son compatriote français Jean-Pierre Lacroix.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes ont été en grande partie chassés de cette vaste région par une opération militaire internationale lancée en janvier 2013, à l’initiative de la France, opération qui se poursuit encore.

Des zones entières du pays échappent cependant encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU (Minusma), régulièrement visées par des attaques malgré la signature de l’accord de paix, censé isoler définitivement les djihadistes. (ats/nxp)

Créé: 19.03.2017, 02h42

Source: 24heures

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: adieux du chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU à la Minusma

Ménaka : un responsable du GATIA assassiné chez lui

TOMBOUCTOU : des concertations pour l’installation des autorités intérimaires

ORTM en direct Africable en direct