L’annonce a été faite par Dr Boubou Cissé, Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances. C’était le 29 janvier dernier, lors de sa tournée dans la région de Gao. « Pour permettre aux Forces armées maliennes d’être partout, surtout dans le nord et le centre, le gouvernement lancera, incessamment, un vaste recrutement de 10.000 hommes supplémentaires ».


Selon le Premier ministre, le retour de l’armée malienne dans le nord se fera dans les semaines à venir. Outre les questions de sécurité, les populations ont formulé d’autres préoccupations. Notamment, l’absence d’infrastructures de développement, d’ambulance pour l’évacuation des malades ou le désarmement des ex-combattants. Surtout, à Labbezanga.
De retour à Gao, le Premier ministre et sa délégation se sont entretenus avec le secrétaire général-adjoint des Nations-Unies, chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix.
Au menu de leur entretien, le retour de l’armée reconstituée à Kidal, la situation des déplacés et la sécurisation des législatives à venir dans les zones dites d’insécurité.
Oumar Babi

Source: Canard Déchainé