Malijet.co

Le Président de la République et la dignité retrouvée de l’Armée malienne

A l’issue de la réception officielle, le 11 juillet 2018 à la Base 101 de l’Armée de l’Air du Mali, de 4 avions légers d’attaque A-29 Super Tucano achetés auprès de constructeur brésilien Embraer, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta a rappelé l’importance de l’acquisition de ces nouveaux vecteurs aériens :


« C’est un grand bonheur ! Vous voyez, la Base s’anime, la Base est heureuse, la Base est gaie. Ces jeunes gens-là revivent. Il n’y a rien de plus grave et de plus triste pour un militaire que de se sentir frustré, impuissant. On a vu les loopings, on a vu les démonstrations aériennes du Colonel Koné et de ses hommes. Il leur fallait l’outil. Nous sommes ici aujourd’hui, au service de ce pays pour faire en sorte que le Mali puisse, grâce à une Loi d’orientation et de programmation militaire bien pensée, bien réfléchie, bien structurée, qui fera en sorte pendant les 5 ans de sa validité que notre Armée reprenne du poil de la bête, faire en sorte que notre Armée soit réhabilitée, que notre Armée redevienne une armée digne de ce nom, avec toutes les capacités, que la force aérienne soit de nouveau dans le ciel du Mali. Pouvez-vous imaginer une seconde un pays de 1.241.238 km2 qui n’avait pas un seul vecteur aérien ? Quand nous envoyions nos soldats, nos enfants sur le terrain au combat, ils n’avaient l’appui d’aucune force aérienne… Cela était intolérable et inadmissible, une question de dignité nationale.
Tout doucement, au forceps, à coup de gestion orthodoxe quoi que certains aient pu dire, de budget resserré, nous avons réussi à acquérir sur fonds propres d’abord 7 aéronefs, et depuis hier mardi 19 juillet 2018, 4 nouveaux aéronefs qui sont venus du Brésil. Voir ces Super Tucano virevolter dans le ciel du Mali est un bonheur absolu, un bonheur total. J’ai l’habitude de dire, et je le redis de toutes mes forces, ma mission était et demeure de faire en sorte que le peuple du Mali ait un outil de défense digne de lui, qui est également l’outil de décision politique de tout Chef d’Etat. Donc, tout doucement, le Mali acquiert cela, cette capacité de souveraineté nationale, cette capacité de décision souveraine qu’est l’outil militaire, et la force aérienne y tient une place de choix. »

Source: Koulouba.com

Vous allez aimer lire ces articles

Mali, les ingérences françaises

Mali: les associations du centre du pays marchent pour réclamer la paix

Familles fondatrices de Bamako : Quand Oumar Mariko leur tient un langage de vérité sèche !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct