L’attaque du 28 mars dernier qui a fait d’énormes dégâts dans le village de Mande-Kanda (une vingtaine de morts, maisons incendiées et bétail emporté), selon le président de l’Association des ressortissants du cercle de Bankass, M. Moumouni Guindo, qu’il a fourni à un organe de presse local. L’attaque a laissé des rescapés sans abris ni nourriture. En effet avant de partir, les assaillants ont mis le feu partout, qui est devenue comme coutume dans ce type d’attaque.

 

En plus de ce village, M. Guindo a rapporté des agressions contre trois autre villages que sont Tori, Baye et Sokoura. Ces attaques auraient fait 32 morts. Ces actes sont, selon lui, l’œuvre de groupes armés locaux.

 

S.Guindo, stagiaire

Malijet