Très bonne nouvelle ! L’armée malienne est entrée dans le village de Farabougou hier. L’information est officialisée par les canaux de la grande muette sur la toile mondiale en ces termes : « Depuis ce matin du jeudi 22 octobre 2020, les FAMa sont arrivées à Farabougou. Aux environs de 10 heures 30 minutes, les premiers éléments des éléments du Bataillon des Forces spéciales y sont arrivés à bord d’un Mi-24 de l’Armée de l’Air. En plus du personnel, beaucoup de colis dont des médicaments ont aussi été largués.  Il s’agit d’abréger la souffrance des populations. La situation qui fait l’objet d’une grande préoccupation est suivie avec attention par le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants ».

Selon des informations recueillies auprès des services appropriés en la matière au sein de l’armée, le patron du CNSP, actuel vice-président de la transition, Assimi Goïta est au-devant des hommes déployés pour sauver Farabougou qui est sous l’emprise des terroristes depuis des semaines.

La très bonne nouvelle, c’est l’apport capital de la population en termes d’informations qui a rendu possible cette opération avec un grand succès.

Cela pourra être un déclic face à cette préoccupation, collaboration populations-armées, afin de faire efficacement face aux forces du mal qui terrorisent les populations.

Les autres contrées sous menaces terroristes doivent se servir de l’exemple de Farabougou. Car sans l’implication efficiente des populations, toutes aventures dans le cadre de la lutte contre le terrorisme sont vouées à l’échec.

La Rédaction

Source: Le Pays-Mali