Malijet.co

Liptako-Gourma : De lourdes pertes infligées aux groupes terroristes

Le check-point des Forces armées maliennes (FAMa) à Dialloubé (Mopti) a fait l’objet, mercredi aux environs de 23 heures, d’une attaque à l’arme lourde. Bilan provisoire : un mort, deux blessés et des dégâts matériels. Côté ennemi, le bilan n’est pas disponible, les assaillants ayant pu emporter les corps de leurs camarades.

Par ailleurs, ces derniers jours ont été sombres pour les groupes armés terroristes qui ont perdu plus d’une quarantaine d’éléments dans le Liptako-Gourma. Selon un communiqué publié hier, la force française Barkhane a conduit, entre le 6 et le 7 février, une opération à l’ouest du Gourma qui a abouti à la neutralisation d’une vingtaine de terroristes ainsi qu’à la destruction de plusieurs véhicules. Cette action, précise le communiqué, s’est déroulée dans une zone où sévit la Katiba du Gourma. Au même moment, la force Barkhane a mené une opération ponctuelle dans le Liptako, où elle a mis une dizaine de terroristes hors de combat.
Et le lendemain, samedi 8 février, une frappe aérienne dans le Liptako nigérien a permis de neutraliser encore une dizaine de terroristes. Le même jour, une patrouille de Mirage 2000 est intervenue en appui d’un détachement FAMa, au nord-est de la ville de Hombori dans le Gourma. Un «show of force» a contribué à mettre en déroute les terroristes qui avaient tendu une embuscade aux FAMa. «Outre la coordination mise en place entre les FAMa et la patrouille aérienne, c’est l’action des guetteurs aériens tactiques avancés (GATA) maliens précédemment formés par Barkhane, qui a été décisive, en permettant un dialogue direct entre les Mirage et les troupes au sol», souligne le communiqué.
La réaction efficace des FAMa lors de cette embuscade fait écho à leur résistance lors de l’attaque du poste de Dinangourou du 6 février. Après avoir repoussé les assaillants, les soldats ont fait appel à des renforts des forces aériennes maliennes dont la réactivité a permis d’infliger de lourdes pertes au groupe terroriste les ayant attaqués. Les actions de recherche, entreprises à la suite de l’embuscade repoussée, ont été concrétisées le mercredi 12 février par une opération qui a visé un campement des groupes armés terroristes dans la localité de Gossi. Une quantité importante de matériels a été détruite, et plusieurs terroristes ont été mis hors de combat.

Souleymane Sidibé

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre le terrorisme au Sahel: SBM déplore le manque de vision globale et de stratégies coordonnées

Bandiagara : Deux villageois tués, plusieurs blessés dans une attaque à Djombo Djenenké

Des occupants suspects de deux véhicules de forage pris pour cible à Diéma: Deux d’entre eux tués par les gendarmes

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct