Malijet.co

L’ONU fournit 75 millions de dollars à huit crises sous-financées, dont le Mali et le Burkina Faso

Le chef de l’humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, a débloqué jeudi 75 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour appuyer les interventions en réponse à huit situations d’urgence sous-financées.

Les pays couverts sont l’Afghanistan, le Bangladesh, le Burkina Faso, le Cameroun, l’Érythrée, le Mali, le Soudan, le Venezuela et la région voisine. En prenant en compte les 125 millions de dollars débloqués en avril, le CERF a alloué 200 millions de dollars cette année à des crises sous-financées.

« Cette allocation du CERF permettra aux travailleurs humanitaires de fournir une assistance humanitaire vitale à plus de 4 millions de personnes touchées par des conflits, des catastrophes naturelles et d’autres crises », a déclaré Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence.

« Les fonds permettent à l’ONU et à ses partenaires humanitaires de combler des lacunes critiques dans le traitement de la malnutrition aiguë, les soins de santé primaires, l’éducation en situation d’urgence, la protection et la fourniture d’un abri, d’eau, de nourriture et d’une aide à la subsistance pour les personnes dans le besoin », a-t-il ajouté.

L’aide aux femmes et aux filles et l’assistance aux personnes handicapées seront prioritaires. L’argent servira également à soutenir les services et la protection des réfugiés et des personnes déplacées, ainsi que des personnes des communautés d’accueil et des rapatriés.

« Cette allocation destinée à stimuler les efforts de réponse à huit crises n’a été rendue possible que par la générosité croissante et la diversité des donateurs au CERF. Je suis reconnaissant à tous les États membres et aux autres donateurs qui ont rendu cela possible », a déclaré M. Lowcock. « Mais cette allocation ne couvre qu’une partie des besoins les plus urgents. Il y a 37 millions de personnes dans le besoin dans les huit crises. Alors que la vie de millions de personnes est en jeu, j’exhorte les donateurs à fournir un financement supplémentaire à la réponse humanitaire dans chacune de ces crises sous-financées ».

Créé par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2005, le CERF est un catalyseur essentiel d’une action humanitaire rapide, efficace et vitale, qui aide les agences des Nations Unies et leurs partenaires à lancer ou à renforcer des interventions d’urgence dans le monde entier.

Distribué par APO Group pour UN News.

 

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Un commissaire de police tué par une foule à Tombouctou

ASSASSINAT CRAPULEUX ET INJUSTIFIÉ DU COMMISSAIRE DE POLICE DE NIONO : De quoi accuse-t-on les autorités en charge de la Sécurité ?

Niono : Plusieurs personnes interpellées après l’assassinat du commissaire de police

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct