Malijet.co

Lutte contre le terrorisme : 13 soldats français morts dans un crash d’hélicoptères dans la région de Menaka

Le lundi 26 novembre, 18h30, dans la région de Menaka, dans le sud-est du Mali, un hélicoptère de combat Tigre et un hélicoptère de transport se sont percutés. Treize soldats français, membres d’équipages et commandos, ont trouvé la mort. L’Etat major des armées, dans un communiqué, donne plus de détails sur l’accident : « Ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes. »

 

« Selon toute vraisemblance, un abordage entre ces deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l’origine de l’accident. Ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes ». « Engagés au sol depuis quelques jours, les commandos traquaient un groupe de terroristes, décelés quelques heures plus tôt, qui évoluaient en pick-up et à motos. Très rapidement, ils ont été renforcés par des hélicoptères et une patrouille de Mirage 2000 », précise le communiqué. « Vers 19h40, pendant la manœuvre destinée à préparer l’engagement de l’ennemi, l’hélicoptère Cougar et un Tigre sont entrés en collision, s’écrasant à courte distance l’un de l’autre. Aucun des militaires embarqués n’a survécu. » Ils étaient « six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel.» Dans un communiqué, le gouvernement malien a indiqué que l’accident est intervenu lors d’une opération antiterroriste contre des groupes armés qui harcèlent les garnisons militaires des FAMa et sèment la terreur parmi les populations civiles de cette partie du territoire national.

Des « héros » tombés dans la lutte contre le terrorisme

Selon le président français, Emmanuel Macron, les « treize héros n’avaient qu’un seul but : nous protéger. Je m’incline devant la douleur de leurs proches et de leurs camarades. » « Je présente toutes mes condoléances à leurs familles, leurs proches et leurs frères d’armes. Une enquête est ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame », a déclaré la ministre des Armées françaises,  Florence Parly. « À ces héros tombés pour leur pays, nous devons tous notre infinie gratitude », a indiqué le Premier ministre français Édouard Philippe.

« Le Gouvernement de la République du Mali salue avec le plus grand respect la mémoire de ces vaillants militaires de l’Armée française, tombés en opération sur le sol malien, dans le dur combat contre le terrorisme.», a indiqué, dans un communiqué, les autorités maliennes.

M.K. Diakité

SourceLe republicain mali

Vous allez aimer lire ces articles

Quand l’EIGS recrute des enfants soldats

Les FAMas neutralisent sept terroristes et détruisent une vingtaine de motos dans la région de Mopti

Mali: où en est-on du programme de désarmement?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct