Mali: la CEDEAO exige la nomination d’un président et d’un Premier ministre civils avant la levée des sanctions

Lors du mini sommet extraordinaire de la Cédéao sur le Mali qui s’est déroulé ce mardi 15 septembre à Accra, les 9 chefs d’État présents ont exigé que la junte nomme un président et un Premier ministre civils avant la levée des sanctions.

Le médiateur de la Cédéao, Goodluck Jonhatan se rendra à nouveau à Bamako la semaine prochaine.

RFI

 

Vous allez aimer lire ces articles

Levée de l’embargo de la CEDEAO : la bonne nouvelle aujourd’hui ?

Transition : Bah N’Daw, un ancien pour faire le Nouveau Mali

Echec de pourparlers avec la CEDEAO à Accra : que va faire le CNSP ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct