Malijet.co

Mali: la Conférence d’entente nationale aura lieu du 27 mars au 2 avril

Au Mali, on connait désormais la date de la Conférence d’entente nationale, une grande réunion qui doit réunir toutes les composantes de la nation pour faire le point plus d’un an et demi après la signature des Accords de paix d’Alger. Une annonce qui a surpris tout le monde, groupes armés et opposition politique.

signature accord paix rebelle touareg mnla cma

La paix, l’unité et la réconciliation, voici les trois axes de discussion de cette Conférence d’entente nationale qui doit aboutir à la création d’une charte. « Pas de sujets interdits », affirme-t-on du côté du gouvernement, mais pas de dispersion non plus, il y aura des thèmes à l’ordre du jour.

Sauf que ces dates du 27 mars au 2 avril ont surpris tout le monde et en premier lieu l’opposition politique malienne. Il y a 10 jours l’opposition dans son ensemble a envoyé un courrier au conseiller spécial du président sur cette affaire, en soulevant plusieurs points et proposant des améliorations aux termes de référence de ce rendez-vous.

Selon Tiébilé Dramé, du parti Parena, il n’y a eu aucune réponse suite à ce mémorandum. Même surprise du côté des groupes armés, la CMA et la Plateforme se sont entendues pour un communiqué commun qui devrait paraître dans les jours à venir. « Pas de sécurité, pas de cantonnement, pas de retour des réfugiés. Comment voulez-vous en l’état organiser une conférence comme celle-là », glisse-t-on du côté de ces groupes signataire de l’accord de paix qui réclament le report de la conférence. Principal grief commun aux politiques et aux groupes armés : l’exclusivité de ce rendez-vous qui, selon eux, ne donnerait pas la parole à tout le monde.

Source: RFI

Vous allez aimer lire ces articles

grèves-crise financière-insécurité : Le Mali s’enfonce dans le malaise

Affaire des 21 bérets rouges : Vers un renvoi du procès Amadou Haya Sanogo aux assises de juin 2017

La conférence d’entente nationale : Une velléité de plus ? (suite) – Les « ilkoufar » spolient le fleuve

ORTM en direct Africable en direct