Mali : La mesure peu responsable des colonels putschistes

Les tombeurs d’IBK n’ont cessé d’exceller dans l’art d’attirer la vindicte populaire au régime déchu. Un intrigant épisode de cette posture aura retenu les attentions, la semaine dernière, avec le rappel par les hommes forts de Kati de toutes les automobiles détenues par les parlementaires et les ministres. Il n’en fallait pas plus pour que leurs détenteurs se bousculent au portillon de la restitution des biens publics, avec un engouement à rappeler «le bûcher des vanités».

La démarche n’aura pour autant pas épargné aux responsables concernés des jets de pierres de la part de ceux qu’on a voulu monter contre eux. En atteste la charge d’opprobre de dramatisation ayant inondé les réseaux sociaux sur le nombre de véhicules rendus par certaines personnalités. La demie dizaine pour certains, la dizaine pour d’autres; de quoi révéler l’ampleur de la frustration qui anime certains Maliens contre leurs concitoyens. Seulement voilà : l’opération haineuse de la junte n’est digne de reproches. Et pour cause, les véhicules ciblés ont été rendus et réceptionnés sans aucune précaution ni regard sur leur état alors que leurs utilisateurs ont pu remettre des carcasses à la place de bagnoles toutes neuves, notamment par subtilisations de pièces détachées ou de moteurs entiers, etc. Décidément, la restauration de la gouvernance n’est pas une mince affaire.

Source: La Sentinelle

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: la question du dialogue avec les jihadistes continue de se poser à Farabougou

Mali – Négociation avec les djihadistes: Bamako et la France dos à dos

Farabougou : Ce long siège qui nous oblige à nous concentrer sur l’essentiel

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct