Mali: le groupement des leaders spirituels musulmans du Mali s’ indigne de l’absence de l’ armée malienne à Kidal

Le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali s’ est indigné mardi de l’ absence de l’ armée malienne à Kidal.religieux mali

En début janvier, le processus de libération des villes du nord du Mali a été enclenché. C’ est ainsi que des militaires françaises et maliens sont allés ensemble pour la libération des villes des régions de Gao, Tombouctou et certaines localités de celle de Kidal, à l’ exception du chef-lieu du même nom.

Lors d’ une conférence de presse à tenue à Bamako ce mardi après-midi, ces leaders spirituels musulmans ont déclaré  » ne pas comprendre l’ exception Kidal pour le recouvrement de l’ intégrité territoriale du Mali » .

»Le groupement des leaders musulmans a approuvé sans réserve le soutien et le combat que mènent la France et la communauté internationale aux côtés de notre armée pour le recouvrement de l’ intégrité territoriale du pays » , ont-ils dit ajoutant que  » cette approbation n’ est pas un chèque en blanc délivré à ces partenaires pour refaire la carte géographique du Mali » .

S’ agissant des élections présidentielles à venir,  »les leaders spirituels musulmans, sur la base de la foi en Allah le tout le puissant, entendent s’ impliquer davantage dans le choix des dirigeants du pays, pour plus de justice sociale et d’ équité, sans parti pris, tout en gardant leur indépendance des autorités politiques »

A cet égard, ceux-ci  » prônent une élection transparente et apaisée » et  »la préservation des acquis contre l’ intégrisme musulman (..) » .

Ils ont aussi  »lancé un appel à nos compatriotes notamment la communauté musulmane à la mobilisation pour garantir des élections transparentes, le choix du candidat incarnant moralité et intégrité, à même de diriger notre pays dans l’ équité et la justice pour le bonheur des maliens » .

Concernant la réconciliation nationale, le même regroupement a  »déploré la composition de commission dialogue et réconciliation mise en place par les autorités politiques administratives, à cause de l’ absence de leaders chrétiens et musulmans, mais réaffirme son attachement pour la paix dans notre pays et sa disponibilité pour y contribuer » .

Par ailleurs, le président du groupement des leaders spirituels musulmans du Mali, Cheikh Chérif Madani Haïdara, qui est également le président de l’ Association Ançar Dine internationale,  »estime qu’ il est insensé que les autorités maliennes aillent à Kidal pour un quelconque dialogue avec une organisation se disant islamiste » , ajoutant  »Car, la constitution du Mali précise que toutes les organisations religieuses sont apolitiques » .

French.news.cn   2013-05-08 09:16:23

Vous allez aimer lire ces articles

Mouvement des groupes armés dans la région de Sikasso: Une attaque terroriste repoussée à Boura (Yorosso)

Ansongo: Un chef de famille exécuté pour avoir refusé de verser la » zakat » (impôt islamique)

Après une première incursion meurtrière lundi: Minima Kanda à nouveau sous les tirs djihadistes

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct