Mali: les manifestations de vendredi ont fait trois morts et au moins 74 blessés (sources hospitalières)

Le mouvement M5, né début juin et composé d’une partie de la société civile, de l’opposition politique et de religieux, a organisé sa troisième manifestation ce vendredi 10 juillet pour réclamer la démission du chef de l’État Ibrahim Boubacar Keïta REUTERS/Matthiew Rosier

Le bilan provisoire des violentes manifestations qui ont suivi vendredi l’appel des responsables du M5-RFP à la désobéissance civile au Mali, s’est alourdi à trois morts et au moins 74 blessés, ont précisé ce samedi après-midi des sources hospitalières à Bamako.

D’importants dégâts matériels ont été également déplorés, notamment à l’Assemblée nationale qui a été prise d’assaut par les manifestants.

Le chef de l’Etat malien a regretté les scènes de violence dans un message publié par la présidence malienne. Il a aussi réaffirmé sa « volonté de poursuivre le dialogue » avec les contestataires de son régime.

Pour calmer la tension dans le pays, le président Kéita a fait plusieurs propositions de sortie de crise, mais le mouvement campe sur sa position. Il réclame la nomination d’un Premier ministre dans ses rangs et la démission du président Kéita.

Dans la capitale malienne, de nombreuses activités ont été paralysées hier vendredi et ce samedi à cause de la tournure violente des manifestations. F

Source: Agence de presse Xinhua

Vous allez aimer lire ces articles

Fin de la trêve unilatérale du M5-RFP : Le Comité stratégique remobilise les troupes

Arrestations, prisons : IBK renoue avec la répression pour casser le M5-RFP

La bida-voracité chronique

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct