Mali : mandat de dépôt contre les 49 soldats ivoiriens

Les autorités maliennes ont inculpé pour «tentative d’atteinte à la sûreté de l’état» les 49 soldats ivoiriens détenus depuis plus d’un mois. Interpellés le 10 juillet dernier, à l’aéroport de Bamako, ces militaires étaient accusés d’être des mercenaires.

 

Les 49 militaires ivoiriens ont été inculpés vendredi pour «tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat» et placés sous mandat de dépôt. L’information a été donnée, dimanche 14 août 2022, par l’AFP, qui cite plusieurs sources judiciaires maliennes. Visiblement, la médiation togolaise vers laquelle s’étaient tournée le Mali et la Côte d’Ivoire pour trouver un dénouement n’a pas donné les résultats attendus.

«Les discussions pourtant avancées ont buté sur certains points, ce qui peut expliquer ce retour judiciaire en force dans le dossier», a indiqué une source du journal proche des discussions engagées, ajoutant que «la justice va continuer son travail, mais les négociations vont continuer aussi». Si cette décision est confirmée, elle vient renforcer le coup de froid qui existait déjà dans les relations entre Bamako et Abidjan.

 

En effet, les autorités de la Transition malienne n’étaient plus en odeur de sainteté avec leurs homologues ivoiriennes depuis les sanctions imposées par le CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et appuyées, selon Bamako, par Abidjan. L’interpellation des 49 soldats ivoiriens en avait rajouté à cette tension entre les deux pays. Laquelle sera certainement ravivée par cette nouvelle décision de justice.

Source : Afrique Média

Vous allez aimer lire ces articles

CEDEAO : Trois chefs d’Etat en mission sécrète à Bamako

Coup de sang. L’Afrique a mal à son Mali, le Mali a mal à sa junte !

77ème Assemblée générale des Nations-Unies : « Le Mali a pris son destin en main »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct