Mali : un nouveau convoi militaire Français bloqué au nord du pays

Des jeunes manifestants maliens ont bloqué jeudi, un convoi militaire Français de l’opération Barkhane, dans la localité de Ansongo, au nord du Mali, d’après une source sécuritaire citée par l’Agence Anadolu.

Décidemment, l’armée française ne fait plus bonne figure au Mali. Elle est couramment huée par les maliens qui estiment qu’elle est de mèche avec les terroristes, chose contraire à sa mission au Mali. Après une série de blocage pendant plusieurs jours au Burkina Faso, notamment à Kaya et à Téra au Niger, où, au moins 3 manifestants ont été tués, le convoi de l’armée Française a été bloqué au Mali.

Le blocage a eu lieu jeudi, dans la localité de Ansongo au nord du Mali, par des jeunes manifestants, alors que le convoi militaire Français de Barkhane avait quitté la base militaire de Gao en direction de Ménaka. ‘‘Le convoi venant de Gao se dirigeait vers Ménaka lorsqu’il a coïncidé avec des jeunes manifestants qui scandaient à bas la France, à bas Barkhane, vive la coopération Mali-Russie’‘ a déclaré un ancien élu local joint au téléphone par l’Agence Anadolu.

Pour les protestataires, la France n’est pas venue au Mali pour combattre le terrorisme. Elle y est pour piller et armer les forces du mal. « Nous savons maintenant que l’opération Barkhane n’est pas là pour nous sécuriser mais pour déstabiliser notre sous-région. C’est pour cette raison que nous avons décidé de lui barrer la route », a déclaré Ibrahim Sadou, porte-parole du Conseil communal de la jeunesse d’Ansongo.

D’après la source, les militaires français de Barkhane ont changé de chemin en empruntant la voie de Bazihaoussa, après plusieurs négociations. Ce nouvel accrochage entre des manifestants maliens et l’armée française, intervient dans un contexte de vives tensions diplomatiques marquées par l’affaire du groupe Wagner et la volonté des autorités de la transition en postes à Bamako, de revoir les accords militaires signés avec Paris.

Source : beninwebtv.com

Vous allez aimer lire ces articles

WEEK-END SANGLANT DANS LE VILLAGE D’ADARNAMEL , COMMUNE DE BARA A ANSONGO: UNE DIZAINE DE CIVILS EXECUTES PAR DES TERRORISTES

AFFRONTEMENTS ENTRE DAN NA AMBASSAGOU ET LE GSIM À SANGHA: LES CHASSEURS NE DÉPLORENT AUCUNE PERTE ET AFFIRMENT AVOIR CHASSÉ LES TERRORISTES JUSQU’À ANAYE

Le Mali se retire de l’organisation régionale G5 Sahel et de sa force anti-djihadiste

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct