Mali : une armée dans le collimateur

Dans la nuit du 18 au 19 août 2020, des jeunes colonels de l’armée malienne renversent l’impopulaire président Ibrahim Boubacar Keïta, sept ans après son arrivée au pouvoir. Ce coup d’État est acclamé par la population et redonne un peu d’espoir dans un pays aux services publiques défaillants, miné par les djihadistes et les violences intercommunautaires.

 

Mais la victoire politique des militaires peine à dissimuler leur échec sur le terrain. Depuis plusieurs mois, l’armée est devenue la cible privilégiée des djihadistes, qui attaquent camps et convois militaires, tuant des hommes par dizaine.

Des soldats révèlent ce qui se cache derrière la déroute de l’armée malienne : manque d’armes et de munitions, détournements de soldes et de primes, radiations abusives… Rencontre de veuves de militaires et de lanceurs d’alerte, autant de témoignages qui racontent pourquoi la corruption des responsables fait le terreau du djihadisme.

Source : Arte.tv/fr

Vous allez aimer lire ces articles

Suite au dernier communiqué du CSA : La Coalition Contre la Partition du Mali écrit au Premier ministre, Moctar Ouane

Insatisfait de la gestion de la transition par le CNSP : Le M5-RFP saisit l’Union africaine !

Stratégie de stabilisation des régions du Centre : Le projet « A Impact Rapide » lancé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct