Malijet.co

Négocier avec les terroristes : Pourquoi je pense que c’est impossible…

Du moins officiellement, il serait très difficile de négocier avec Iyad et Kouffa.

Pourquoi?

1-Sur le plan international, quand quelqu’un est reconnu comme terroriste la plupart des cas la personne est cible de plusieurs mandats d’arrêt. Car le terrorisme ne se limite pas à empêcher un pays de dormir pour une soi-disante volonté d’application de la charia ou tout autre idéologie mais c’est aussi des trafics d’armes, d’être humains et de drogues.
Iyad et Kouffa sont tous soupçonnés d’enlèvement de personnes. Donc aux yeux de la communauté internationale, ils sont des criminels recherchés. Quand un État se met à négocier avec eux pour les autres États puissants, c’est consommer leurs actes terroristes et cela aboutira à des confit avec le reste du Monde.

Lire aussi : crise-malienne/antonio-guterres-secretaire-general-de-lonu-le-terrorisme-est-en-train-de-gagner-ce-qui-se-passe-au-burkina-au-mali-et-au-niger-est-une-tragedie-humanitaire-avec-un-impact-terrible

2- Ces gens travaillent pour des laboratoires qui les payent, les entretiennent et les protègent pour des intérêts très généralement économiques. Donc ils ne décident pas et ce serait impossible pour eux de dire Oui ou Non dans ces conflits.
Chaque grand terroriste a, à sa droite des poursuites, à sa gauche l’aide et la protection des labos, devant lui sa mission et derrière lui la mort. Aucun retour n’est possible. Soit il avance soit il meurt.

Lire aussi : negocier-ou-ne-pas-negocier-avec-les-terroristes-une-question-qui-sonne-comme-un-aveu-dincapacite

3- Si les Iyad et Kouffa disent oui, ils cesseront de bénéficier l’aide et la couverture des labos donc livrés à eux-mêmes. Le Mali peut-il leur garantir leur sécurité contre l’international? Je crois que Non.

Si on s’en tient à ces normes, aucune négociation pour le moment n’est possible quand même pas avec Iyad et Kouffa.

Koureichy Cissé dit KC!

Source: Maliactu.Info

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre le covid-19 : Etat d’urgence sanitaire et couvre-feu : Les travailleuses du sexe « travaillent » le jour et dorment la nuit

L’enlèvement de Soumaila Cissé : la responsabilité de IBK engagée

Mali : Couvre-feu, Laissez-passer pour la presse. Cartes rendues disponibles par les départements en charge de la sécurité et de la communication.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct