Près d’une dizaine de Casques bleus tués en ce début d’année en Afrique : le Secrétaire général de l’ONU promet une punition pour les auteurs de ces attaques meurtrières.

En ce début d’année, les opérations de maintien de paix onusiennes au Mali et en RCA ont été les cibles des groupes armés terroristes. Au total 9 morts dont 5 au Mali et les 4 autres en République Centrafricaine.  Selon le chef des opérations de paix onusiennes, Jean-Pierre Lacroix « Ces crimes ne resteront pas impunis » 

 

Les missions de paix onusiennes au Mali (MINUSMA) et en RCA (MINUSCA) ont commencé l’année 2021 en payant un lourd tribut. Cinq Casques bleus sont morts au Mali et quatre autres ont été tués en République centrafricaine au cours des sept derniers jours.

Les Nations Unies à cet effet, condamnent les récentes attaques meurtrières perpétrées contre ses opérations de paix au Mali et en République centrafricaine (RCA).

Selon la cellule de communication de la MINUSMA, ces multiples attaques meurtrières ont été fermement condamnées par le Secrétaire général de l’ONU, António Gueterres, le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Volkan Bozkir, le chef des opérations de paix onusiennes, Jean-Pierre Lacroix, ainsi que par les membres du Conseil de sécurité qui ont tous présenté leurs condoléances aux familles et aux gouvernements des victimes.

À en croire le chef des opérations de paix onusiennes, Jean-Pierre Lacroix, après la dernière attaque meurtrière contre des Casques bleus perpétrée lundi en RCA, toutes les parties au conflit ont été appelées sur Twitter à cesser la violence. « Ces crimes ne resteront pas impunis »,a-t-il promis

Ce lourd bilan « démontre une fois de plus l’environnement difficile dans lequel les forces de maintien de la paix des Nations Unies s’acquittent de leur mandat de protection des populations et de soutien aux processus de paix », a déclaré Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, précisant que ces tâches sont devenues plus complexes dans le contexte de la pandémie mondiale.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies s’est dit consterné par le meurtre de ces neuf Casques bleus de la MINUSMA et de la MINUSCA en moins d’une semaine. « Notre courageux personnel des Nations Unies risque sa vie pour protéger les civils, soutenir les processus politiques, stabiliser les pays en transition et faciliter l’aide humanitaire. Ils ont besoin de notre soutien », a rappelé M. Bozkir.

Malgré les progrès réalisés dans la réduction du nombre de victimes parmi les Casques bleus, ces récents incidents montrent que les menaces continuent à leur égard. « Nos efforts collectifs pour garantir la sécurité des Casques bleus, y compris à travers notre engagement dans l’initiative Action pour le maintien de la paix, doivent se poursuivre avec détermination », a insisté le porte-parole du Secrétaire général.

Ben Chérif

Source : LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

URGENT:ATTAQUE DU POSTE DE LA GENDARMERIE DE SAN

SAN : La Brigade Territoriale de Gendarmerie incendiée

Coopération Mali – Mauritanie : la matérialisation de frontières des deux pays au cœurs des échanges

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct