Selon le dernier rapport du Secrétaire général de l’ONU, il s’est produit 269 attaques au cours desquelles 200 civils ont été tués, 96 blessés et 90 enlevés.

Le rapport indique également que près de 193 soldats maliens ont été tués et 126 autres blessés. Plus de 85 % des attaques meurtrières contre les civils se sont produites dans la région de Mopti. L’ONU a réitéré, le mercredi 15 janvier, au Conseil de sécurité sa détermination à travailler avec tous ses partenaires pour lutter contre les causes profondes du terrorisme, de l’instabilité et de la violence au Mali et dans la région du Sahel.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant