Malijet.co

Région du Liptako : des retombées positives de l’opération FAMa/Barkhane

Engagée dans une lutte farouche contre le terrorisme, l’opération Barkhane est en action. Pour réussir cette mission, son allié reste l’armée malienne. En opération dans la région du Liptako, les FAMa et soldats français ont obtenu en si peu de temps des succès.

 

Selon l’information de l’état-major des armées françaises, du 2 au 12 juillet, le groupement tactique n°1 “Edelweiss” était engagé aux côtés des soldats maliens dans une opération intermédiaire dans la région de Ménaka et dans le Liptako.

Les objectifs étaient avant tout de marquer une présence déterminée de la force et de renforcer la capacité d’action des Forces armées maliennes (FAMa) dans cette région. Cette opération constitue l’exploitation de l’opération aconit, intervenue avec succès quelques semaines plus tôt.

A Ménaka, le groupement “Edelweiss” a mené différentes patrouilles dans le centre-ville afin d’effectuer des contrôles, mais aussi de récolter des informations auprès des habitants. Par ces actions marquant la présence des militaires français au plus près des populations, la force Barkhane a pu rassurer ces dernières en exprimant sa volonté de ne laisser aucun répit aux terroristes et d’accompagner le retour à une vie normale au Sahel.

Après quelques jours passés dans le Centre de Ménaka, le groupement a élargi son périmètre d’action en effectuant des contrôles de zones dans les villages éloignés de plusieurs dizaines de kilomètres aux alentours. Le groupement “Edelweiss” a effectué des missions de reconnaissance, sur la base de renseignements obtenus pendant l’opération aconit qui l’a précédé.

Le capitaine Bryce, le commandant d’unité, nous explique : “Le contact est bon et ce qui ressort de mes rencontres avec les chefs de village, c’est que Barkhane est attendue, Barkhane est appréciée, et c’est une vraie aide pour la sécurité de la région”.

Une opération menée aux côtés des FAMa

Au cours de ces deux semaines, les soldats français ont travaillé aux côtés des Forces armées maliennes. Ces dernières ont participé activement et conjointement à chaque mission, en reconnaissant les axes et en participant aux patrouilles. En parallèle, l’équipe des actions civilo-militaires est allée à la rencontre des chefs de village pour connaître leurs besoins et réfléchir avec eux à d’éventuels projets de réhabilitation.

Enfin, au cours de cette opération, l’équipe médicale du groupement “Edelweiss” a mené plusieurs actions d’aide médicale à la population ; la question de la santé étant au cœur des préoccupations de la population puisque les villages sont éloignés des hôpitaux ou centres médicaux.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Qui veut déstabiliser l’Armée malienne ?

Autopsie de l’accord de coopération en matière de défense entre la France et le Mali

Donald Trump veut négocier avec les talibans en Afghanistan : Pourquoi refuse-t-on à IBK de négocier avec Kouffa et Iyad AG Ghali ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct