Malijet.co

Sékou Bolly, Pdt de la Coordination des mouvements Armées Peuhl au Centre : « Les Peuhls et les Dogons sont du même père et de la même mère »

A la Maison de la presse, le samedi 13 juillet, la coordination des mouvements armés peuhl du centre du Mali (COMAPEC-Mali), a tenu une conférence de presse pour annoncer sa volonté de s’engager désormais à créer les conditions de retour de paix au centre du Mali. Présidant l’évènement,  Sékou Bolly, président du COMAPEC-Mali, avait à ses côtés son porte-parole, Boureima Dicko et d’autres personnalités peuhles.

« Nous sommes ici, ce matin pas pour dresser un bilan. Encore moins pour désigner un coupable ou pour accuser X ou Y » a déclaré le porte-parole Dicko. Pour lui, à travers l’organisation de cet évènement, la coordination des mouvements armés peuhls du centre du Mali, veux montrer à la face du monde son désir ardent de contribuer à la restauration de la paix dans le centre du Mali.

Selon lui, les Maliens qui souffrent dans leur chair et âme à cause de cette crise sont trop nombreux. Si l’on ne prend garde, prévient-il, cette crise  va s’éterniser et par fini, elle emportera toute la nation.

« Je le dis haut et fort sans faiblesse et sans ambages, notre unique préoccupation aujourd’hui, nous combattants ici, peuhl réunis, c’est d’explorer les voies et moyens de mettre fin aux attaques, aux représailles en cours au centre du Mali » a-t-il martelé.

A ses dires, c’est pour cette raison que  la coordination des mouvements armés du centre a été créée. Avec comme objectif d’aider à la paix, la sécurité, la réconciliation, la concorde et le vivre ensemble au centre du Mali et permettre aux paisibles populations de continuer à vaquer à leurs occupations quotidiennes de survie.

En outre, il dira que la  coordination vise également à répondre à une préoccupation  mainte fois exprimée par l’ensemble des protagonistes de la crise au centre y compris par l’Etat et ses partenaires.

Plus loin le porte-parole, Dicko, a souligné que la coordination procédera à l’identification de l’ensemble des groupes armés Peuhls présents dans le centre du Mali, cela pour l’unité et l’unification.  «  Qu’ils viennent à nous, car notre coordination est ouverte pour accueillir tous les combattants peuhls épris de paix ayant pris conscience que ça suffit comme ça, que nos parents n’ont que trop souffert, sans d’ailleurs savoir pourquoi » a-t-il déclaré.

Avant de terminer, il a  rappelé que l’initiative de création de cette coordination a été prise à la faveur d’une rencontre tenue à Sévaré à la date du 1er juillet 2019.

Suite à sa déclaration, le président Bolly a souligné que les peuhls sont désormais déterminés avec les dogons à trouver une solution définitive à la crise du centre. «  Les Peuhls et les Dogons, sont du même père et de la même mère » a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Désormais, nous ne serons plus  d’accord que des cadres ici à Bamako enflamment le feu au Centre ».

A noter que le représentant de la milice dogon, Marcelin Diendéré était présent à cette cérémonie.

Par Moïse Keïta 

Source: Le Sursaut

 

Vous allez aimer lire ces articles

Face à la crise socio-politique du pays : les raisons du silence radio d’Alpha Oumar Konaré

Plan stratégique de stabilisation politique du centre : Des réponses aux défis de la gouvernance

Opération barkhane : Point de situation du 18 au 24 août 2019

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct