Malijet.co

Sobame Da : Le retour de la redevabilité

La révocation du gouverneur de Mopti par le conseil des ministres le mercredi dernier est à saluer. Cette mesure vient rappeler les cadres à leurs responsabilités.

Ce qui était le plus déploré au Mali était le manque de sanction. Les responsables de l’administration, la plupart du temps, n’étaient responsables de rien. Quand tout va bien, on fait le paon, et quand ça tourne mal, on accuse le sort. Et pourtant, être responsable, cadre, c’est d’abord assumer. Cette assumassion passe, pour les responsables, en première ligne, de faire leur autocritique, prendre les devants. Quand cela n’est pas le cas, il incombe à l’Etat de le faire et de sanctionner.

Dans ce sens, la révocation du gouverneur de Mopti est juste. Un crime a été commis, il faut que des gens payent. Ceux qui sont responsables pour n’avoir pas fait leur travail, ceux qui sont coupables pour avoir failli.

Cette première sanction a deux avantages : elle vient rappeler aux cadres qu’en plus des ors, du pouvoir, il y a un devoir de rendre compte, de remplir une mission et que, autant on est félicité quand on fait bien ce pourquoi on est payé, autant on se fait taper sur le doigt et plus, si l’on a failli à sa mission. La loi est dure et impersonnelle. Qu’importe qui a failli.

Le second avantage, c’est que, désormais, chacun se dédiera à sa mission. La faiblesse longtemps décriée de notre administration est en effet que beaucoup se contentent d’occuper un fauteuil sans rendre compte, sans assurer ce pour quoi ils sont là.

Pourvu que désormais, aucune faiblesse ne soit tolérée. Après le commandement administratif, il faudrait certainement aller au niveau du commandement militaire, et médiatiser. Grâce à la loi de programmation militaire, nos forces armées ont de meilleures conditions sur le terrain. En retour, nous devrions être en droit d’attendre d’eux des résultats et une certaine pro activité.

Alexis Kalambry

Source: Mali tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Déployés au Mali depuis juillet 2018 dans le cadre de la lutte contre le terrorisme Les Chinook britanniques resteront sur place pour 6 mois encore

Sécurité : Le mandat de la troupe britannique dans la Barkhane prolongé de 6 mois

Coopération bilatérale : Ce que l’Ambassadeur de la France au Mali, Joël Meyer, doit savoir !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct