Au lendemain de l’attaque menée contre un convoi des FAMAs, survenue le mercredi 17 juillet dernier, près de Fafa, localité située dans le cercle d’Ansongo, région de Gao, au cours de laquelle un militaire a été tué et deux autres blessés, les soldats de Barkhane ont mené des ratissages dans la zone.

 

Ainsi, l’opération, menée à travers des moyens aériens, a permis aux soldats français de repérer un groupe d’une dizaine d’individus lourdement armés circulant sur des motos, à 30 km au sud de la zone de l’attaque.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant