TROISIEME MANIFESTATION CONTRE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Au moins 20 morts et de nombreux blessés !

Ce vendredi 10 juillet 2020, des milliers de personnes ont battu le pavé pour exiger la démission du président de la République. Une manifestation qui a malheureusement dégénéré, faisant des blessés graves, des morts et des dégâts matériels importants.

Le mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) avait appelé pour la troisième fois à manifester contre le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta qui, pour eux, ne doit pas rester au pouvoir.

Comme annoncé lors du point-presse le mercredi 08 juillet, la mobilisation était de taille. Des milliers de Maliens mécontents du régime d’IBK ont répondu à cet appel à la place de l’indépendance. Des revendications de toutes sortes étaient au rendez-vous. L’ordre du jour a été la désobéissance civile, rédigée en 10 commandements par les leaders de la manifestation. A savoir: occupation des services publics ; blocus des villes ; blocus des ponts ; blocus des ronds-points ; rotation des groupes selon les disponibilités ; lancement sur les voies publiques de la marche de l’escargot ; simulation de pannes de véhicules sur les voies ; blocus des intersections ; aucun paiement d’amendes, de contraventions ; mise en place des groupes mobiles de communication.

Juste après la lecture desdits commandements, il a été instruit aux manifestants d’aller occuper les services suivants : l’Assemblée nationale, la Primature et l’Ortm. Ces services ont été pour la plupart saccagés et pillés par la foule.

Au cours de ces manifestations, les accrochages entre les manifestants et les forces de l’ordre se sont soldés par un mort et plus d’une soixantaine de blessés dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 juillet. Elles ont continué jusqu’au lundi. Lors d’une tentative d’arrestation de l’imam Mahmoud Dicko, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur des jeunes opposés à cette arrestation. On déplore une vingtaine de morts et de nombreux blessés.

Soulignons que les leaders du M5 RFP qui ont tous été arrêtés de façon extrajudiciaire, ont été relaxés.

Oumar SANOGO

Vous allez aimer lire ces articles

Plus de 9 milliards d’un marché Gré-à-gré des équipements militaires

Le convoi de l’IMAM MAHMOUD DICKO a subi un accident sur la route de NIORO du SAHEL

Attaque terroriste à Kimparana : Les autorités rassurent la population

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct