Violation de l’accord de paix d’Alger : Le CIAT dit ‘’niet’’ aux actes de séparatisme

Engagé pour la paix et de la réconciliation dans le septentrion malien, le Collectif intégrateur des Imouchagh et alliés de Tombouctou- CIAT met en garde toutes tentatives visant à nuire les efforts des plus hautes autorités du pays.

Dans déclaration faite ce lundi, 05 avril 2021, le Collectif intégrateur des Imouchagh et alliés de Tombouctou- CIAT constate avec amertume et consternation des publications sous forme des vidéos tournées à Diré et relatives au séparatisme en violation de l’Accord de paix d’Alger. Avec la dernière rigueur, il condamne ces publications consignées dans des vidéos perpétuées et disséminées à dessein par des jeunes de Diré n’ayant aucune émanation, ni mandat d’aucune composante des dites populations. Le CIAT met en garde contre toutes les invectives, tendant à la division et rassure qu’aucune exhibition de telles publications ne doit aucunement remettre en cause les valeurs républicaines issues de la diversité sociale du cercle de Diré.

Le Collectif intégrateur des Imouchagh et alliés de Tombouctou réitère son attachement aux populations de Diré, au gouvernement du Mali, aux mouvements signataires qui sont et demeurent républicains. Par ailleurs, il exhorte ainsi les parties signataires au respect des engagements issus de l’accord d’Alger. Le CIAT demeure contributif à toute action de cohésion sociale et du Vivre Ensemble à Diré et dans les autres cercles de la région. Le Collectif intégrateur des Imouchagh et alliés de Tombouctou conscient de sa structure sociale, rappelle qu’il regroupe 116 élus municipaux issus de 212 villages et fractions de 22 communes de la Région sur l’étendue de 5 cercles de la Région dont Diré. En cette qualité, il condamne fermement les actions de violence et de barbarie dans l’espace du cercle de Diré à l’instar des autres localités de la Région de Tombouctou et de Douentza dont récemment celle relative à l’enlèvement de Monsieur IssakaMaiga dit Larabo et deux jeunes à Douentza. De même, il invite le gouvernement du Mali, ainsi que les mouvements signataires de l’accord d’Alger à ne ménager aucun effort pour recoudre le tissu social et mettre en œuvre scrupuleusement les engagements réciproques pour le bien être des populations qu’il représente.

Pour terminer, il réitère sa disponibilité à œuvrer résolument avec toutes les parties prenantes au retour de la Paix et de la Cohésion sociale dans un Mali Uni et Pluriel.

Bréhima DIALLO

Source: Journal le 22 Septembre- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Frappe sur BOUNTI: François Lecointre auditionné devant la commission de défense de l’Assemblée nationale

N’GORKOU/NIAFUNKE: Un bijoutier tué par des terroristes à la foire hebdomadaire

Sikasso : Un agent de la sécurité blessé dans l’attaque du poste de contrôle de Mamassoni

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct