Deux adolescents de nationalité nigériane opérant sur une grosse cylindrée de type Dragon, ont décroché mardi, la sacoche contenant une forte somme d’argent du comptable de la Société Doucouré et Frères(SODOUF) accrochée à sa moto pour ensuite prendre la fuite.  Poursuivis par la clameur publique, ils ont du abandonner leur engin et leur butin pour se refugier dans l’enceinte de la Banque de développement du Mali (BDM.SA), d’où ils seront délogés par les Gardes de service et mis à la disposition du commissaire de police du 1erarrondissement qui a instruit sa brigade d’ouvrir une enquête.

incroyable vrai logo faits divers

Deux Nigérians, répondant aux noms d’Ohayern Endurance, 24 ans, pour l’un et Kelepchu Henry, 18 ans pour l’autre, tous domiciliés à Kayes Plateau  Benkunda ont été délogés mardi de leur cachette à la BDM.SA. Roulant à vive allure sur une moto de type Dragon, ils avaient décroché le sac de Kissima Diakité, comptable à l’antenne SODOUF de Kayes, alors accroché à la direction de sa moto. Il revenait de la Banque of Africa où il avait fait un retrait d’argent, accompagné de son petit de 10 ans.

Il était sans doute filé par ses futurs voleurs. Sur le chemin du retour à la maison, à un carré de la banque, il voulut s’acheter de l’aliment bétail.  Il quitta alors son engin stationné au bord de la route avec le sac contenant les sous accroché au guidon et son enfant arrêté à coté. Contre toute attente, les deux motocyclistes arrivent à vive allure et décrochent le sac pour accélérer leur engin. Le fils de Kissima crie au voleur.

Sa voix est reléguée par celle de son père et d’une foule nombreuse. La retraite des deux motocyclistes est coupée. Ils furent obligés d’abandonner leur moto et leur butin pour s’engouffrer dans l’enceinte de la BDM. SA située non loin de là. L’un s’est caché dans le WC pendant que l’autre faufilait dans le bureau. Ils sont maitrisés par les Gardes de service, puis conduits devant le commissariat de police du 1er arrondissement. A l’interrogatoire, ils ne pouvaient pas nier les faits étant donné les circonstances de leur interpellation. Le sac dont le montant qu’il contenait n’est pas révélé a été remis à son propriétaire et les voleurs déférés.

 

Source: autre presse