Malijet.co

Le Premier ministre visite les dispositifs de prévention contre le Coronavirus : «Aujourd’hui, 40 cas suspects ont été déclarés sur notre territoire, le Mali n’est pas un pays à risque, mais vulnérable… »

Le samedi 14 mars 2020, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE a visité les structures sanitaires de la capitale malienne (Bamako) pour voir les dispositifs de prévention contre l’épidémie de COVID 19 qui est devenue une pandémie depuis le mois de mars 2020. Le Premier ministre s’est rendu successivement à l’institut CHARLES MERIEUX de Bamako, l’hôpital du Point G, le Centre Universel de Recherche Clinique et l’Hôpital du Mali. Il ressort de cette visite du Premier ministre qu’aujourd’hui, il y a plus de 133 000 personnes dans le monde qui sont infectées, 122 pays dans le monde dont 12 pays africains sont touchés par le coronavirus, 40 cas suspects ont été déclarés au Mali. « Aujourd’hui 40 cas suspects ont été déclarés sur notre territoire et compte tenu de la réaction rapide de notre système face à ces cas généralement importés nous rassure… Notre pays n’est pas un pays à risque, mais vulnérable », a souligné Dr Boubou Cissé.

Le Premier ministre, Chef du gouvernement Dr Boubou CISSE s’est rendu le samedi matin à l’institut CHARLES MERIEUX de BAMAKO pour constater l’efficacité du dispositif mis en place par le gouvernement à travers son ministère de la Santé et des affaires Sociales pour prévenir des éventuels cas de coronavirus. Dr Boubou CISSE a été accueilli par le ministre de la Santé et des affaires sociales, Michel SIDIBE. Après sa visite à l’institut CHARLES MERIEUX, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé s’est ensuite rendu à l’hôpital du Point G, au Centre Universel de Recherche Clinique et à l’hôpital du Mali. Avec le personnel de l’hôpital du Point G, le Chef du Gouvernement et le ministre de la santé et des affaires sociales ont visité, les salles d’isolement destinées aux éventuelles personnes contaminées au covid-19. Ensuite, le Premier ministre et le Ministre de la santé et des affaires sociales se sont rendus au Centre universitaire de recherche clinique qui devra prendre en charge les analyses des échantillons des éventuelles personnes contaminées. Les dispositifs de prévention visités par le chef du gouvernement contiennent des lits, des salles d’isolement et des laboratoires mobiles, capables d’être acheminés partout sur le territoire national afin de pouvoir analyser des échantillons des éventuels sujets porteurs du COVID 19. A l’hôpital du Mali, le Premier ministre a été accueilli par le directeur général de l’hôpital, Ousmane Attayer, en présence du Coordinateur de la Cellule de coordination nationale de lutte contre le Coronavirus, Pr Akory Ag Iknane. Au niveau de l’hôpital du Malia visité les différentes salles prêts  à accueillir d’éventuels sujets porteur du coronavirus. A la fin de la visite, Hamadoun Dicko de Anta construction a remis des matériels sanitaires (respirateurs mobiles) au Premier ministre pour soulager la souffrance des malades. Le montant des matériels s’élève à 7,5 millions de FCFA. Dans une interview accordée à la presse, le Premier ministre a fait savoir que l’objet de cette visite sur différents sites hospitalier de la capitale malienne est de voir le degré de préparation du Mali face à cette épidémie de COVID 19 qui est devenue une pandémie depuis le mois de mars 2020. « Aujourd’hui, il y a plus de 133 000 personnes dans le monde qui sont infectées, 122 pays dans le monde dont 12 pays africains sont touchés par le coronavirus. Notre pays n’est pas un pays à risque mais vulnérable. Et il faut travailler face à cette vulnérabilité », a-t-il dit. Selon le Premier ministre, il y a une équipe de coordination nationale qui a été mise en place pour faire face à ce virus COVID 19.  «Aujourd’hui 40 cas suspects ont été déclarés sur notre territoire et compte tenu de la réaction rapide de notre système face à ces cas généralement importés nous rassure. Maintenant que le virus s’étend de plus en plus et touche 12 pays africains et des pays qui sont limitrophes au Mali, il est important que nous passions à la prochaine étape qui est l’étape d’une prise en charge éventuelle. Nous ne le souhaitons pas pour notre pays mais il faut y être préparé. Et tout ce que j’ai vu aujourd’hui, le cirque que j’ai fait me laisse croire que nous sommes préparés. L’assurance que le personnel de la santé a donnée que ce soit à l’hôpital de dermatologie que ce soit l’hôpital du Point G, que ce soit à l’hôpital du Mali me donne satisfaction», a souligné Dr Boubou Cissé. Aux dires du Premier ministre, les dispositifs sont au Mali pour une prise en charge éventuelle de cas. Pour preuve, dit-il, certaines salles sont équipées. « Aujourd’hui, nous avons constaté qu’il y a près de 2000 kits sur l’ensemble du territoire pour faire face à ce virus », a-t-il dit. A l’en croire, sur le plan sanitaire, l’essentiel est là au Mali pour faire face à ce virus très dangereux. Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a invité les citoyens à adopter les bonnes pratiques d’hygiène (lavage des mains avec le savon fréquemment, éviter de se serrer les mains et les accolades) pour se prémunir contre le coronavirus. En outre, le PM a demandé les uns et les autres à faire en sorte qu’il n’y ait pas une diffusion locale de ce virus sur le territoire national. « Il faut tout faire pour que la transmission de ce virus ne soit pas domestiquée. Pour l’instant, ça ne l’ait pas et toutes les mesures qui ont été prises arrivent à empêcher cela. Il faut que le travail continue, il faut que nous soyons alertes et vigilants », a déclaré le chef du gouvernement. Par ailleurs, le PM dira que les dispositifs sont en place également dans les capitales régionales. L’objectif, dit-il, c’est de mettre tous les Maliens à l’abri d’une transmission éventuelle du virus. En outre le PM a demande à la population malienne d’éviter des attroupements. « Nous sommes face à une situation exceptionnelle et il faut des mesures exceptionnelles », a-t-il dit. Pour preuve, ajoute-t-il, certains événements ont été annulés à cause ce virus dont le Salon de l’Agriculture et certains festivals. Enfin, il a remercié le ministre de la santé et le personnel de la santé pour les procédures qui ont été déjà mises en place pour faire face au coronavirus.

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Secret de femmes : Les bienfaits du Vétiver ou‘’Guéni’’

Patrie sans patriotisme

Insécurité chronique à Bamako : Des corps habillés complices de livraison d’armes aux voleurs ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct