Malijet.co

SUPPOSEE DEMISSION DU PM SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA Il n’en est rien ?

Hier, les rumeurs d’une supposée démission du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, ont alimenté les réseaux sociaux. Le renvoi sine die du Conseil des ministres prévu dans la soirée sous la présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, était supposé comme un argument.

Après des moments de rumeurs, les proches du Premier ministre ont vite apporté un démenti aux rumeurs de démission du chef du gouvernement qui rentre d’une mission dans les régions du centre et du Nord. Même si le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, ne fait pas l’unanimité, sa démission serait prématurée sachant que les pourparlers de la classe politique n’ont pas donné leur verdict. Le cadre de dialogue annoncé par le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, n’a pas encore été non plus mis en place pour débuter un “vrai dialogue”. Ce cadre, annonçait-il, devrait regrouper toutes les sensibilités de la nation malienne, les politiques, la société civile, etc. Même si déjà, les échanges politiques vont bon train, cependant rien n’est encore concret pour parler du remplacement de l’actuel chef du gouvernement. A titre illustratif, le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, lui, continue ses discussions. Avant-hier, il a eu à échanger avec l’ambassade de France au Mali pour la décrispation du climat politique. Cette discussion intervient après ses échanges avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, des anciens présidents de la République en l’occurrence Moussa Traoré, Dioncouda Traoré, Amadou Toumani Touré et Alpha Oumar Konaré. Du côté de l’homme consensuel pour conduire le nouveau gouvernement en vue, le président des Fare An Ka Wuli, Modibo Sidibé, continue lui aussi sa démarche politique. Sa dernière rencontre a eu lieu ce mercredi où il s’est rendu pour la deuxième fois au siège du parti présidentiel, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Au siège du RPM, il a longuement discuté, trois heures d’horloge, avec Bocari Tréta et ses camarades sur des sujets ayant trait à l’apaisement du climat politique. Mais, l’opinion nationale pense que ses multiples rencontres avec ses pairs politiques seraient liées à une éventuelle formation du futur gouvernement d’union nationale.

Même si la démission du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, n’est pas encore d’actualités, il semble ne plus faire l’unanimité au sein de la classe politique pour conduire le nouveau gouvernement en vue devant réunir toutes les sensibilités politiques pour un Mali apaisé.

A.D

L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Ma part de verité

Les femmes sont folles

Pourquoi les programmeurs ont-ils des autocollants sur leur ordinateur portable ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct