En effet, la mention « MALI (SUD) » qui apparaît sur l’écran de saisie du logiciel de renouvellement de la carte de séjour de la Préfecture de police de Paris,  correspond dans les faits à l’ancienne appellation « Soudan » du Mali d’avant l’indépendance. Elle est destinée aux fonctionnaires de la Préfecture de police pour leur permettre d’établir un lien entre l’ancienne dénomination du pays (SOUDAN, sur l’écran appelé « SUD »),  et « MALI ». Cette mention est destinée à mieux satisfaire les usagers maliens,  qui,  pour certains d’entre eux présentent des documents d’identité comportant encore la mention « Soudan » (personnes nées avant l’indépendance). Il n’y a pas de « MALI (NORD) » et l’appellation « MALI (SUD) » pour le Mali (encore une fois, SUD pour SOUDAN) est présente depuis la création du site.

 christian rouyer ambassadeur france mali diplomate

Il en est de même pour de nombreux autres pays comme le Bénin, qui apparaît sur le site comme « BENIN (DAH) » correspondant à l’ancienne appellation « Dahomey », le Burkina Faso avec la mention de la Haute Volta, la RDC avec l’appellation « Zaire », etc…   Ceci avec le même objectif : permettre un meilleur service aux demandeurs se présentant avec des documents d’identité portant l’ancienne appellation de leur pays.

 

L’Ambassade de France regrette de ne pas avoir été contactée avant publication de ces articles erronés, car un simple appel aurait permis de lever toute ambiguïté. Elle invite à contacter le service de presse pour vérification préalable en cas de doute sur l’authenticité des informations à publier ».   

L’Ambassade de France