2ÈME SESSION BUDGÉTAIRE DE LA MAIRIE DU DISTRICT DE BAMAKO Un budget révisé de 76,6 milliards de nos francs

La mairie du district de Bamako a organisé sa 2ème session budgétaire de l’exercice de l’année 2022, le jeudi 23 juin 2002 dans la salle de réunion de ladite mairie. L’occasion pour la 1ère adjointe au maire, Mme Camara Fatoumata Traoré d’indiquer qu’ils seront confrontés aux risques d’inondations à Bamako bientôt et que des dispositions seront prises par les services techniques pour parer à toutes éventualités.

 

La présidente de la session, Camara Fatoumata Traoré, non moins 1ère adjointe au maire du district de Bamako, a rappelé que cette session a été consacrée principalement à l’examen et à l’adoption du budget additionnel au titre de l’exercice 2022.

 

À l’en croire, 5 points étaient à l’ordre du jour, à savoir, la lecture et adoption du PV de la 1ère session ordinaire 2022, la situation financière de la mairie du district, l’examen et adoption du budget additionnel exercice 2022, le point de la situation d’assainissement, de balayage et de curage des caniveaux de la ville, et l’adoption du plan triennal de formation du personnel. Et d’ajouter que la tenue régulière de ces sessions est un indicateur indispensable de mesures de performance en matière de gouvernance locale.

 

Pour Mme Camara, chaque session est une occasion de faire le point de la gestion courante et d’informer le conseil de la conduite de la mission confiée. «Il est à noter que l’exécution du budget 2022 se fait dans un contexte difficile. Le budget additionnel est établi et voté dans les mêmes formes que le budget primitif. Il est appuyé du compte administratif et du compte de gestion. Le budget primitif est de 64 026 475 771 francs CFA, le budget additionnel est de 12 585 245 499 francs CFA et le montant total du budget révisé ajusté est de 76 611 721 270 francs CFA. Au delà de cet exercice, nous serons confrontés aux risques d’inondations dans la ville de Bamako bientôt et pour lesquels nous allons examiner les dispositions prises par les services techniques pour parer à toutes éventualités» a-t-elle expliqué.

Pour elle, les dispositions préventives sont de la responsabilité collective du conseil du district de Bamako. Dans le cadre du renforcement de capacités des agents de la Mairie du District de Bamako, estime-t-elle, ils examineront aussi, au cours de la présente session, le plan triennal de formation. Son exécution permettra, sans aucun doute, explique-t-elle, de rendre plus performant les rendements des agents dans un contexte où la mairie a besoin d’améliorer ses ressources pour faire face aux charges liées à ses compétences.

Parlant de l’éducation, la présidente de la session indiquera que les examens de fin d’année des différents établissements scolaires ont débuté. Avant d’espérer qu’ils se dérouleront dans un climat cordial et apaisé. «Vos décisions et vos éclairages permettront au bureau municipal et à l’ensemble de la mairie du district d’accomplir ses missions, au service des populations de notre cité. Je demeure convaincu que la vitalité des débats et l’engagement des conseillers que vous êtes vont encore se manifester à l’occasion de cette assisse» a-t-elle conclu.

Abréhima GNISSAMA

Source : Mali Horizon

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali dit qu’il a payé tous ses arriérés de dette depuis la levée des sanctions

LE MINISTRE DE L’INDUSTRIE ET DU COMMERCE À PROPOS DE L’INFLATION DES PRIX DES PRODUITS DE PRÉMIÈRE NÉCÉSSITÉ : «C’est vrai, nous ne maîtrisons pas les commerçants détaillants mais on va s’assumer jusqu’à ce que l’ordre soit rétabli»

Cherté de la vie : les régions du nord du Mali ne sont pas épargnées

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct