Malijet.co

41ème Session ordinaire de l’OMH : Près de 24 milliards de FCFA pour financer l’habitat

La 41ème Session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Office malien de l’Habitat (OMH), s’est tenue, le jeudi 15 mars, à Maeva Palace, sis à l’ACI 2000. Elle était présidée par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Cheikh Sidya Sissoko, en présence des cadres de son département et des responsables de l’OMH.

A l’ordre du jour, sont inscrits : l’examen du procès verbal de la 40ème Session ordinaire du Conseil d’administration ; le contrôle des tâches ;  l’approbation du rapport d’activités et l’exécution du budget en recettes et en dépenses au 31 décembre 2017 ; l’examen et l’adoption des projets de programme d’activités et de budget de l’exercice 2018 en recettes et en dépenses.
Le ministre a soutenu que l’Office malien de l’habitat a pu réaliser  plusieurs activités, dont, notamment le suivi de la réalisation des programmes de logements sociaux, en partenariat public-privé (PPP) dont 5428 unités réceptionnées ; le suivi de la réalisation des logements sociaux du programme gouvernemental à l’intérieur du pays dont 500 unités réceptionnées et leurs sites viabilisés ; la réalisation de logements prototypes en brique H et en béton cellulaire ; le financement des travaux de viabilisation du site de coopératives d’habitat  à Gouana ; la poursuite du financement des travaux de réalisation du futur siège de l’OMH à l’ACI 2000.
Le projet de budget de l’exercice 2018, soumis à leur examen, a-t-il dit,  est équilibré en recettes et en dépenses à 31.894.82.676 FCFA, dont 23.920.310.764 FCFA, consacrés au financement de l’habitat, soit 75% du budget. Le niveau de ces recettes repose essentiellement sur la subvention de l’Etat et les loyers devant résulter de l’attribution des 5928 logements réalisés. Les recettes de 2018 permettront notamment : d’assurer l’amortissement de certains programmes antérieurs ; de financer les travaux de viabilisation hors site des logements de Bamako, en prélude à leur attribution ; de financer des travaux de viabilisation des sites des 350 logements des localités de l’intérieur au titre du programme gouvernemental ; de financer le contrôle et le suivi desdits travaux ; de promouvoir le financement de l’habitat à travers un appui au Fonds de Garantie, au paiement des primes de garantie contre les risques de décès des bénéficiaires et à la bonification des taux d’intérêts des prêts des membres de coopératives d’habitat et des clients des promoteurs immobiliers retenus ; de boucler le financement des travaux de réalisation du siège de l’OMH.
Il est impératif, pour l’OMH, a déclaré Cheikh Sidya Sissoko, de veiller scrupuleusement au respect des clauses contractuelles, pour améliorer le taux de recouvrement des recettes des logements sociaux. Aussi, l’OMH doit-il continuer d’assurer, a-t-il ajouté, son statut de structure phare de mise en œuvre de la politique nationale de logements sociaux et de constituer une force de proposition pour trouver en permanence des solutions nouvelles et innovantes face à la problématique de la production de logements.
Ceci leur permettra, a indiqué le ministre, d’atteindre les 50.000 logements sociaux,  conformément à la vision du président de la République. Il n’a pas terminé, sans évoquer les difficultés liées à la gestion des traites émises par l’OMH dans le cadre des conventions en PPP.

B.D

Source: canarddechaine

Vous allez aimer lire ces articles

Blocus de la route nationale Kayes- Bamako : Le PM instruit l’indifférence jusqu’à nouvel ordre!

Pour une meilleure sécurisation de nos frontières: L’INTERPOL a lancé l’opération Watchmaker

Agriculture : Zoom sur le secteur semencier au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct