Malijet.co

AGRICULTURE : Le premier laboratoire régional de semences inauguré à Ségou

‘‘Nous étions obligés d’apporter nos semences à Bamako et attendre des mois pour avoir le résultat de nos tests, les mots nous manquent vraiment pour manifester notre satisfaction’’. Parole de Bèh Traoré agriculteur semencier à Banankôrôni lors de la cérémonie d’inauguration du laboratoire régional de semences de Ségou en présence du ministre de l’Agriculture Baba Moulaye Haïdara.

La satisfaction de  Bèh Traoré et autres semenciers de Ségou  n’est  pas seulement  le court trajet qu’ils vont devoir faire désormais, ni le délai, mais surtout  la possibilité pour eux tous de produire des semences de qualité pouvant faire face aux effets du changement climatique avec de semences de  qualité : ‘‘Si le climat change, nous ne pouvons que changer avec et nous espérons que ce nouveau laboratoire avec ces équipements de dernière génération va pouvoir avancer les recherches et approuver des semences  adaptées au changement climatique’’, a dit Bèh Traoré qui évolue  dans le secteur des semences depuis 2004.

Mêmes vœux partagés par le ministre Baba Moulaye qui avance que le combat des agriculteurs contre le changement climatique ne doit pas se faire seulement au niveau des semences : ‘‘Le volet changement climatique doit être inclu dans la formation des ingénieurs et techniciens d’agriculture’’, a-t-il dit lors de cette cérémonie qu’il a présidée à Ségou le jeudi 28 novembre 2019. Cette cause, le ministre Baba Moulaye dit l’avoir aussi plaidée sous la tribune de la Conférence annuelle de l’Initiative #AAA – « Adaptation de l’agriculture africaine » tenue du 4 au 5 novembre 2019.

Le laboratoire en question…

Installé dans les locaux de la direction de l’Agriculture de Ségou, le laboratoire de semences, une première au Mali niveau régional, est un financement de l’Agence luxembourgeoise pour la Coopération au Développement (Lux Dev) pour un coût de 111.267.192 Fcfa.

Selon Lyn VOGELE, représentante résidente de Lux Dev au Mali, le financement de ce laboratoire s’inscrit dans le cadre de l’exécution du 3ème programme indicatif de Coopération (PIC III) pour au départ la période 2015-2019 avec une enveloppe de 36 milliards Fcfa et prorogé ensuite d’une année avec un budget supplémentaire de 36 à 46 milliards Fcfa.  Le PIC III, a ajouté Lyn VOGELE, a pour objectif d’appuyer le gouvernement malien dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Au nom de l’Etat du Mali, le ministre Baba Moulaye a fait part des reconnaissances à l’endroit du gouvernement Grand-Duché intervenant au Mali dans le cadre de la coopération depuis 1998, soit 21 ans. Il a tout de même tenu à rappeler certaines de ces réalisations par le pays Xavier Bettel faites au Mali à travers le PIC III. Il s’agit notamment de la réalisation de la direction régionale de l’Agriculture de Ségou, la construction et l’équipement du siège des interprofessions Riz, Fonio, Sésame ; construction et équipements de 57 magasins de stockage ; l’aménagement de plusieurs centaines d’hectares…

12 boutiques d’intrants, construites et dotées, actuellement au Mali sont aussi l’œuvre de l’Agence luxembourgeoise pour la Coopération au Développement. La délégation du ministre Baba Moulaye, après inauguration du laboratoire, a été voir l’une de ces 12 boutiques à Kônôdimini, chef-lieu de la commune rurale qui porte son nom, à une vingtaine de Km de Ségou ville.

223infos.net avec La Sirène

Vous allez aimer lire ces articles

Avis à manifestation d’intérêts: Service de consultant pour la réalisation des études du plan directeur production à moindre coût

Plaintes de la ministre des infrastructures contre la DNR : «J’exhorte la Direction nationale des routes à plus de professionnalisme…»

SALON “MADE IN MALI”: Les produits maliens à l’honneur

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct