Malijet.co

ALTEL-SA réceptionne du matériel ultra-moderne

La Société détentrice de la troisième licence de téléphonie mobile du Mali, ATEL-SA, vient de réceptionner d’importants matériels destinés à accélérer son implantation sur le territoire malien.

apollinaire compaore pdg groupe planor afrique pca telecel faso

Vendredi 5 mai 2017 à l’aéroport Sénou de Bamako, toute l’équipe d’Alpha Télécommunications, conduite par son patron Apollinaire Compaoré, s’était donné rendez-vous dans la capitale malienne. Objectif : réception de matériel de dernière génération destiné au montage des pylônes pour le lancement du réseau Alpha Télécommunications annoncé avant fin 2017.

Le matériel ainsi mis à la disposition d’ATEL-SA provient de son équipementier, Huawei, qui a affrété un cargo spécial pour l’acheminement des équipements à Bamako. De source proche de la Société de téléphonie mobile, le processus de son installation atteindra, à travers cette acquisition de matériel, sa vitesse de croisière.

D’ailleurs, a-t-on appris, le processus d’installation d’ATEL-SA n’a jamais connu d’interruption, même s’il a souffert de certaines difficultés d’ordre technique. La société de téléphonie dispose de bureaux et du personnel dans la capitale malienne.

Propriété de l’homme d’affaires burkinabé, Apollinaire Compaoré, ATEL-SA est détentrice de la 3ème licence de téléphonie mobile au Mali. Pour veiller jalousement sur son investissement colossal (55 milliards de FCFA pour l’achat de la licence), le patron de Planor, Apollinaire Compaoré, effectue régulièrement des visites à Bamako.

À travers cette réception de matériel ultra-moderne, ATEL-SA marque un tournant très important dans son processus d’installation dont le calendrier a connu plusieurs reports.

Pour rappel, en mi-octobre 2016, Confidentiel Afrique annonçait que la BOAD (Banque ouest-africaine pour le développement) avait réuni dans ses locaux à Lomé (capitale du Togo) le pool bancaire prêteur pour discuter de la relance du dossier relatif au projet de l’entreprise de téléphonie, Alpha Télécommunication, attributaire de la troisième licence sur le marché malien.

Des banques, entre autres, BNI Côte d’Ivoire, Orabank, UTB (Togo),  BIDC (banque d’investissement de la Cédéao), BSIC Mali s’étaient réunies autour de deux points essentiels : celui du suivi par la banque-agent (BSIC-Mali) de finaliser toutes les procédures administratives (en termes de garanties et des formalités requises) auprès du notaire et celui de l’engagement de décaissement par la BOAD d’un montant de 10 milliards de FCFA une fois que les garanties seront réglées.

Sinaly Keïta

Vous allez aimer lire ces articles

7ème Journée minières et pétrolières du Mali : sous le signe de l’exploitation des ressources minérales

NTIC : le Mali doté désormais de l’application de géolocalisation YANDO

Mali : TELEPHONIE MOBILE/ORANGE-MALI / ARNAQUE À CIEL OUVERT !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct