Malijet.co

Bakary Togola-Baba Moulaye Haidara : Les croquemorts de l’agriculture malienne

Le collectif des cotonculteurs a bien raison d’avoir peur de l’arrivée de Baba Moulaye au ministère de l’Agriculture. Cet administrateur a un parcours qui ne plaide pas à sa faveur. Du côté des paysans, on rappelle le passage de Baba Moulage à l’Autorité routière comme un fiasco. Mais cet homme controversé s’est battu comme un beau diable pour assez financer son parti afin de se taire un poste ministériel.

De source digne de foi, le passage Baba Moulaye au ministre des Transports a été un fiasco. D’ailleurs, il s’en est fallu de peu pour qu’il ne soit reconduit. Une source indique qu’il devra sa nouvelle nomination à son marabout qui serait venu spécialement de Tombouctou pour supplier le président de la République. Mais, aujourd’hui le poste qu’il occupe risque de créer un problème à son patron IBK.
Et pour cause, les paysans faisaient une confiance aveugle au ministre sortant de l’Agriculture, Nango Dembélé. Ce dernier était considéré par les paysans comme un des leurs, un fils de paysan qui comprenait mieux les paysans, n’hésitait pas à se mettre à leur niveau. Cet ancien ministre, expliquent les paysans, savait déjouer les pièges tendus par Bakary Togola, le tristement célèbre président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam).
Très futé, Bakary Togola est très heureux de la venue de Baba Moulaye à la tête du département de l’Agriculture et vice-versa. Baba ne sera pas à même de défaire les pièges tendus par Bakary Togola que les paysans qualifient d’homme friand de gains réalisés sur le dos du paysannat malien qui est à majorité constitués d’analphabètes. Mais le président de l’Apcam n’est qu’un élément de la mafia profitant des cotonculteurs.
Et Baba Moulaye s’est déjà fait avoir, la preuve lors de la passation la semaine passée au département de l’Agriculture, le ministre n’a pas caché d’exprimer sa joie. A peine dans la salle, il s’est précipité à demander après Bakary Togola. « Où est Bakary Togola, c’est mon ami », a-t-il lancé à la cantonade. Ce dernier n’étant pas présent il n’a pas hésité deux jours après d’aller le voir chez lui à l’Apcam.
Mais le ministre de l’Agriculture doit faire attention et écouter les mises en garde des paysans soucieux de l’avenir de leur secteur. Bakary Togola est un président qui est sur le départ, il ne lui reste plus que quelque six mois à passer à la tête de l’organisation paysanne.
Le ministre devra surtout éviter que les paysans qui en veulent à Bakary Togola soient frustrés maintenant et au moment du renouvellement du bureau de l’Apcam. Déjà, il est accusé d’avoir imité la signature du PDG de la CMDT pour la réalisation d’un grand marché. D’aucuns estiment encore que la justice malienne avec la nouvelle donne risque de se saisir de ce dossier.
Affaire à suivre !
A.D

Source: La Sirène

Vous allez aimer lire ces articles

Fête nationale du Mali : IBK n’éxclut pas une révision de l’accord pour la paix

AFFAIRES DES HÉLICOS CLOUÉS : L’insolite appel à témoins du procureur Kassogué

Le président malien n’exclut pas une révision de certaines dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct