Malijet.co

Bamako Digital Days : les grandes lignes

La capitale malienne a abrité Bamako Digital Day du 18 au 19 février 2020. Ce premier forum des acteurs du monde du numérique était une occasion pour les participants venus de divers horizons d’insuffler une nouvelle dynamique au secteur du numérique en pleine révolution au Mali. Les deux jours d’échanges ont permis d’indiquer que WhatsApp est l’application de messagerie la plus utilisée au Mali et dans le monde.

En effet, certains experts estiment qu’aujourd’hui, toute entreprise qui souhaite bien communiquer sur internet doit absolument inclure le réseau social WhatsApp dans sa stratégie. Toutefois, d’autres spécialistes indiquent qu’il ne faut donc pas se limiter à communiquer uniquement via les réseaux sociaux bien qu’ils aient une part de plus en plus croissante dans les usages internet. Ainsi, les réseaux sociaux sont en force mais pas que !

Avec une pénétration de 8.5% sur la population globale, les réseaux sociaux ont connu la plus grosse hausse d’utilisation comparée aux utilisateurs internet (11% versus 7,5%). Il faut penser à inclure dans sa stratégie une communication globale sur internet via son site web, les publicités sur les autres sites et les moteurs de recherches notamment Google par le biais de la plateforme Google ads.

Par ailleurs, Linkedin reste une alternative crédible à Twitter et Instagram. Ce réseau social des professionnels affiche une couverture supérieure à Twitter et à Instagram. C’est dire qu’une bonne publicité sur cette plateforme peut vous permettre de toucher plus de monde au Mali que Twitter et Instagram. En plus, la cible Linkedin est une cible de qualité !

A cela, il faut ajouter que le Traffic web est dominé par le mobile. Près de 70% du trafic sur le web se fait via les mobiles et principalement avec un téléphone Android. Il est donc nécessaire de posséder un site web qui est « mobile responsive », c’est-à-dire que l’affichage et la navigation via le mobile sont facilités et aisés pour ne pas perdre des prospects par une mauvaise expérience client utilisateur.

Il convient de noter que ces 4 grandes lignes qui retiennent l’attention des acteurs du monde du numérique au Mali permettront à coup sûr de booster le secteur au Mali.

Soumba Diabaté (Stagiaire)

 

Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Le directeur de l’AGETIPE-Mali à propos du contentieux avec le cabinet « AAU » : “Le Consultant Malick Badra Sow a fait du faux et usé de faux pour nous condamner”

MALI : exonération douanière sur les équipements d’énergies renouvelables

Office malien de l’Habitat : Le budget 2020 se chiffre à plus de 37,1 milliards F CFA

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct