Malijet.co

Centrale solaire de 33 MWc à Ségou : Le démarrage des travaux prévu pour le second trimestre 2020

D’un coût estimé à 31,748 milliards de Fcfa, sa réalisation participera à l’atteinte des nombreux objectifs que s’est fixée la société nationale d’énergie

Dans le cadre de la construction de la Centrale solaire de Ségou par Scatec Solar, la Société énergie du Mali (EDM-SA) et Scatec ont signé, mercredi dernier, un avenant au contrat pour l’achat par EDM S.A, de l’énergie qui sera produite par la future centrale. La cérémonie, organisée à cet effet, a eu lieu à l’ambassade de Norvège. C’était en présence du directeur de la société Scatec Solar West Africa, Terje Pilskog, et du directeur général de l’EDM S.A, Boubacar Keïta. Cette centrale solaire, faut-il le souligner, est l’un des projets prioritaires du programme d’urgence d’accès des populations à l’électricité du président de la République. D’une puissance de 33 Mwc, le démarrage des travaux de construction de cette centrale photovoltaïque est prévu au cours du deuxième trimestre de l’année 2020. Son coût de réalisation est estimé à 31,748 milliards de Fcfa, selon un document remis à la presse. En effet, la demande d’énergie électrique dans notre pays est en constante augmentation avec un taux de croissance historique de 10% par an en moyenne, depuis plus d’une décennie. Le secteur de l’électricité au Mali est ainsi confronté à un important besoin d’investissement, tant en matière d’infrastructures que de services. Pour faire face à cette demande croissante en énergie électrique des populations et dans tous les secteurs d’activité économique et, assurer l’équilibre entre l’offre et la demande, il importe d’introduire des ressources alternatives et facilement mobilisables dans le mix énergétique, selon des informations fournies par EDM S.A.

L’objectif recherché dans cette démarche est, selon ses responsables, de valoriser l’important potentiel solaire dont dispose notre pays. Pour EDM S.A, le potentiel en énergie solaire est du reste bien réparti sur le territoire, en attestent les chiffres ci-après : 5-7 kWh/m2/jour, 300 jours/ an d’ensoleillement avec une moyenne de 2.800 heures/an. Cependant, on constate depuis plusieurs années une amélioration de l’offre de solutions techniques pour l’exploitation de l’énergie solaire, tant par la tendance à la baisse des coûts que par la diversification, se réjouissent les responsables de la société nationale d’énergie.
Pour eux, cette évolution est très favorable à la valorisation de l’important gisement d’énergie solaire de notre pays. Elle permettra la réduction de la dépendance aux hydrocarbures et l’amélioration du coût du mix de production d’électricité au Mali. C’est pourquoi depuis quelques années EDM-SA dit avoir fait le choix stratégique de miser sur le solaire par une augmentation progressive de sa part dans le système de production d’électricité en vue de réduire les coûts de production en réduisant la part du thermique. Ce mix énergétique dans lequel le solaire occupera une place de choix, contribuera à l’atteinte des nombreux objectifs que s’est fixée la société. Il s’agit, entre autres, de favoriser le développement de la fourniture d’électricité, produire le kW/h à un coût maîtrisé, renforcer la capacité de production, contribuer à la sauvegarde de l’environnement par la réduction du taux d’émission de gaz à effet de serre.
B. B. C.

Source: Journal l’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Agence Malienne de Radioprotection : Des irrégularités financières de 48 480 042 FCFA

Mali : Une mission du Fmi recommande la poursuite des réformes

Uemoa : Les transactions du réseau monétique privé estimées à 6489 milliards FCfa en 2018

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct