Malijet.co

COMITE DE GESTION AERONAUTIQUE : Le budget arrêté à 9,3 milliards de F CFA

Hier s’est tenue la 33e session du Comité de gestion des activités aéronautique nationales. Le budget prévisionnel pour l’exercice est fixé à 9,3 milliards de F CFA.

 

 La session, placée sous la présidence du ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, Ibrahima Abdoul Ly, avait à l’ordre du jour : l’adoption du compte rendu de la 32e session ; l’examen de l’état d’exécution des résolutions et recommandations des sessions précédentes ; l’analyse de l’exploitation des équipements et infrastructures techniques et les ressources humaines ainsi que l’examen de l’état d’exécution du budget 2019 au 30 novembre et l’adoption du budget 2020. Il s’agissait en outre, pour les administrateurs, de procéder à l’examen du bilan des activités menées pour le compte de l’exercice écoulé et de tracer les perspectives pour l’année 2020.

Le ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, président du Comité de gestion, s’est félicité des résultats obtenus, notamment dans le domaine de l’exploitation technique. Tous les indicateurs  sont au vert a indiqué le ministre Ly. “La gestion du trafic, l’information aéronautique et le niveau de protection contre l’incendie ont atteint le taux de 100 % sur les aérodromes gérés par la Délégation de l’Asecna”, a salué le président du Comité de gestion. S’agissant de la collecte, du traitement et de la diffusion des données météorologiques opérationnelles, ceux-ci ont atteint respectivement un taux de 99,96 % et 98 % des prévisions.

Le ministre a évoqué également l’état des infrastructures radioélectriques qui ont connu un taux de disponibilité correcte en particulier celles destinées aux systèmes de communications et de navigation. Elles affichent un taux de 92 % et cela grâce aux efforts consentis dans la prise en compte des actions de correction des écarts relevés lors des inspections réalisées par l’Agence nationale de l’aviation civile pour assurer la sécurité sur nos aérodromes.

S’agissant du Programme d’investissement des activités aéronautiques nationales, l’Asecna a atteint un taux d’exécution satisfaisant, a encore déclaré le ministre Ly. Cependant, il a noté la problématique de l’électrification de l’Aéroport de Sikasso, malgré des efforts de l’Asecna avec l’installation des panneaux photovoltaïques. Il a invité l’Asecna à s’inscrire dans un processus d’amélioration continue des performances opérationnelles, y compris celles relatives à la célérité dans l’exécution du programme d’investissements.  M. Ly a exhorté les administrateurs à se pencher sur la reprise des activités au nord du pays.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mouvement Populaire de l’Unité Africaine: Une Conférence-débat sur la connaissance de la monnaie dans notre économie !

SIA 2020 : L’Agriculture vous tend les bras, l’Office du Niger vous offre son potentiel

Dakar-Bamako ferroviaire : les travailleurs dans une vive inquiétude

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct