Évoqué lors de la 3ème session ordinaire du Comité de pilotage du projet « insertion économique des jeunes ruraux dans les chaînes de valeur avicole et piscicole au Mali », ce montant permettra au financement des projets de 1000 jeunes ruraux pour l’augmentation de leurs revenus et d’accroitre leur sécurité alimentaire et nutritionnelle. C’était sous la Présidence du Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, M. Lassine Dembélé avec à ses côtés M. Ibrahima COULIBALY, Président de la CNOP (Coordination Nationale des organisations paysannes) ainsi que l’Honorable Tiassé COULIBALY, Président de l’AOPP (Association des Organisations Professionnelles Paysannes), le jeudi 19 mars 2020 à l’hôtel Olympe.

 

Selon le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, ledit projet est cofinancé par le Fonds International de Développent Agricole (FIDA) ; le Programme Mondial d’Agriculture et de Sécurité Alimentaire (GAFSP) et les bénéficiaires pour un coût initial (TTC) de 2 680 000 US dollars soit 1 474 000 000 de FCFA pour une période d’exécution de 42 mois soit 3,5 ans. D’ajouter que l’objectif général du projet est de contribuer à l’augmentation des revenus des jeunes cibles et d’accroitre leur sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Pour rappel, le projet a été mis en vigueur en 2017 et va entamer sa 3eme année d’exécution. Raison pour laquelle, le Secrétaire Général a précisé qu’il a connu quelques difficultés de démarrage en raison de la nouveauté de l’approche de financement. Il a été préparé par les organisations faitières paysannes au bénéfice de jeunes producteurs adhérents de leurs organisations membres, ou ayant au moins un parent membre. A l’en croire, cette initiative innovante qui confie la responsabilité de la gestion du projet à une équipe de la CNOP et de l’AOPP a nécessité un apprentissage long induisant un retard dans le démarrage effectif des activités du projet.

Bien que le projet ait connu ce retard important dans sa mise en œuvre, de nombreux préalables au financement des projets des jeunes ruraux ont été réalisés. Les principales réalisations du projet en 2019 sont : l’identification des jeunes ruraux bénéficiaires du projet ; quatre-vingt-dix-huit 98 dossiers soumis à la banque pour financement ; l’appui aux unités de production des paysans-relais ; la faisabilité technico-économique des projets des jeunes ; le contrat avec des entrepreneurs privés pour la construction d’unités de démonstration ; la signature de convention entre l’AOPP et la BMS Sa (mécanisme de financement des investissements des jeunes ruraux) ; un Dépôt à Terme (DAT) à la BMS pour permettre aux jeunes ruraux sélectionnés d’obtenir des crédits à la banque ; la sensibilisation et la mise en contact des acteurs dans le cadre de la mise place des tables filières avicole et piscicole ; le suivi de la mise en œuvre des activités ; la réalisation d’un film documentaire sur le projet ; l’audit extrême des états financiers de 2018.

Pour finir, il a informé qu’au titre de l’année 2020, il a été élaboré un plan d’action dont la mise en œuvre et le suivi rigoureux permettra d’atteindre les objectifs du projet. A cet effet, il a invité les participants à examiner le compte rendu et le point d’exécution des recommandations de la 2eme session ordinaire du comité de pilotage ; le rapport technique d’exécution et financier de 2019 ainsi que le Programme Technique et Budget Annuel (PTBA) 2020 1 810 093 USD soit 953 738 200 FCFA

Dognoume DIARRA

LE COMBAT